Jour 164

dindon

Dinde sauvage.

C’est comme ça dans la nature, il y en a toujours un qui essaie d’avoir le dessus sur l’autre. J’en ai pour preuve l’épisode suivant, alors qu’à genoux sur le paillis je nettoyais mes hostas. Je me suis mise à entendre des glougloutements, mais je ne savais pas, à cette étape de l’aventure, qu’il s’agissait de glougloutements. J’entendais des feuilles bruisser, du mouvement sur la branche d’un arbre et des cris d’oiseaux.
– Seigneur, qu’est-ce qui se passe ?, me suis-je demandé en me relevant pour aller écornifler.
Je me suis dirigée un peu craintivement vers l’arbre qui était le siège de l’activité, pour assister aussitôt au départ de plusieurs volatiles dans toutes les directions.
– Tiens, nous avons des perdrix dans les environs ?, me suis-je fait la réflexion, tout en me demandant comment ça se faisait que je ne l’avais pas remarqué avant, ça fait quand même six ans que j’habite la région.
Comme j’atteignais ledit arbre, je me suis arrêtée car une grosse dinde sauvage reposait sur la branche. Or, la dinde, semble-t-il, est pourvue d’un mauvais caractère. Dans la seconde qui a suivi, d’autres perdrix, qui n’étaient pas des perdrix mais les bébés de la dinde, et de même cette dernière, ici considérée comme étant la maman, se sont tous envolés dans un battement d’ailes effrayées, laissant des plumes suspendues dans l’air dont une s’est déposée presque à mes pieds.
Il y a un champ de maïs juste à côté de la lisière formée par les arbres où je me trouvais, et dans ce champ de maïs j’ai vu aller se perdre quelques-uns des bébés. Je me suis alors dirigée vers le champ de maïs, intriguée, pour en voir sortir, entre deux rangées, la chatonnette Mia, un bébé dans la gueule.
– Non !, me suis-je exclamée, partagée entre un sentiment de fierté –ma chatte est la plus vorace chasseresse des environs– et un sentiment de perte par empathie pour la maman. Qui glougloutait comme une bonne, et a glouglouté longtemps.
Tous les éléments du récit se sont précisés à mon esprit en même temps : la dinde était entourée de ses bébés –nulle perdrix dans l’histoire–, le clan familial a repéré la présence de la chasseresse chatonne Mia, il s’est posé sur une branche pour se protéger, mais un bébé probablement n’aura pas eu la chance de se joindre au clan et en aura payé de sa vie.
Ce n’est pas tout.
Quand Mia est sorti du champ de maïs, son trophée à la gueule, elle a marché, tranquille, nullement inquiétée, à côté de la maman qui ne l’a pas agressée. Pourtant, sur le seul plan du volume de l’animal, la dinde fait quatre fois Mia, qui est par ailleurs fort petite et que j’essaie de faire grossir tellement ses os sont saillants.
Plus tard dans la journée, j’ai voulu connaître un peu mieux les habitudes des dindes. J’ai lu sur Wikipédia qu’elles sont sédentaires, qu’elles résidaient au sud des États-Unis jusqu’à ce que le manque d’espace à leur disposition leur fasse défaut, elles se sont alors mises à monter vers le nord, d’autant que le nord est moins froid qu’autrefois. Elles ont des portées de dix à quatorze œufs, elles glougloutent, volent rapidement mais sur de courtes distances, et enfin l’animal est omnivore. Par le plus grand des hasards, notre ami voisin m’a prêté un livre qui porte sur la chasse au dindon sauvage. Si chaque dinde déjà installée sur le territoire se reproduit en dix exemplaires, il y a de quoi envisager la chasse par le prédateur homme… puisqu’il y en a toujours un qui essaie d’avoir le dessus sur l’autre.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s