Jour 618

8958789713950

Je portais une camisole en rayonne gris et noir. Donc, ce n’était pas celle-ci, toute grise. Mais le modèle ressemble un peu.

C’était pendant la canicule. Notre chalet étant très peu en mesure de nous protéger de la chaleur intense –on se croirait dans une grange–, je peignais le Chat du lac Miroir en tenue très légère, à savoir, pour le haut, une camisole en rayonne gris et noir. Au loin, sur le lac, il me semble voir une embarcation se diriger droit vers nous à vive allure.
– On dirait que des gens s’en viennent nous voir, ai-je dit à mon mari.
– J’imagine que ce sont tes amies, a-t-il répondu sans trop regarder parce qu’il était en train de réparer quelque chose.
– Ça ressemble plutôt à un couple, homme et femme. Cheveux poivre et sel pour l’homme…, ai-je ajouté.
Je me suis dépêchée d’aller m’habiller un tantinet davantage, en prenant le premier pantalon court qui m’est tombé sous la main, dans notre chambre. Dans notre chambre il faut le dire vite, l’espace peut à peine accueillir un lit double. J’en ai profité pour replacer les couvertures du lit et, à la dernière minute, j’ai changé de haut, trouvant la camisole trop échancrée sous les épaules. Je suis ressortie de la chambre au moment où le couple s’apprêtait à entrer, mon mari ouvrant grande la porte patio. Il s’agit d’un couple qui habite à l’autre bout du lac, et le lac fait dix-sept kilomètres. Une petite trotte. C’est courant de faire ça, et nous le faisons nous-mêmes, à savoir se promener en bateau pour aller saluer untel, sans s’annoncer puisqu’il n’y a pas de réseau de communication dans le bois. On prend une chance.
Le couple entre, on s’assoie, j’offre à boire, on parle. Je remarque assez vite que la dame porte une tunique, avec manches, du même tissu que ma camisole sans manche, celle que j’ai retirée à la dernière minute.
– J’ai raté une belle occasion de vivre une agréable coïncidence, me suis-je dit.
La dame est plus âgée que moi, plus forte de taille mais pas tant. Parle parle jase jase et arrive le moment de se quitter.
– Sais-tu ce qui est arrivé avant que tu n’entres ?, ai-je dit à la dame qui s’appelle Gina.
Elle ne pouvait pas le savoir, alors j’ai enchaîné.
– J’ai enlevé le vêtement que je portais alors que je n’aurais pas dû l’enlever, lui ai-je expliqué en me rendant en vitesse chercher le vêtement dans ma chambre pour le lui montrer.
Je reviens avec ma camisole à la main, triomphante, et je l’appuie sur la tunique de Gina pour qu’elle remarque que le tissu est le même. Elle se met à rire, mais plutôt pour la forme. Je n’ai pas fait attention au manque de conviction de son rire parce que je suis habituée à ce que les gens ne tombent pas en extase pour les mini détails coïncidentiels qui me passionnent.
On accompagne le couple jusqu’au bord du lac. Gina s’apprêtait à monter dans la chaloupe lorsqu’elle me dit, le sourire cette fois plus convaincu :
– Ah ! je comprends, tu as changé de vêtement pour qu’on ne porte pas le même !, s’est-elle exclamée.
Je n’ai pas eu le temps de lui expliquer que ce n’était pas le même vêtement, mais seulement le même tissu. Ni le temps de lui dire que je ne pouvais pas voir, de loin lorsqu’ils sont arrivés, que c’était le même tissu. J’ai eu encore moins le temps de lui expliquer que j’aurais aimé, au contraire, ne pas avoir enlevé ma cami pour qu’on ait le plaisir de porter le même imprimé. Le mari avait déjà démarré le moteur et la chaloupe s’éloignait.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Jour 618

  1. Jacues Richer dit :

    Très sexée.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s