Jour 762

izq7FncWMG129h94ZBQh-Z7XuNM

Mettre la barre trop haut.

La vie ne serait que ça ?, me demandais-je dans mon rêve, et me suis-je demandé une bonne partie de la journée. Il n’y a pas de mort au mérite. Que l’on se soit forcé ou pas pour apprendre à se vivre sans faire de dégâts, que l’on ait eu à cœur de ne pas être détestable pour autrui, que l’on ait voulu s’épanouir et évoluer, pour rendre sa vie meilleure, plus riche, et ainsi celle des proches, cela n’exclut pas la possibilité de se retrouver au CHSLD et d’attendre que le corps abdique, quand l’esprit est déjà parti.
Je suis en train de me demander si je n’ai pas mis la barre trop haut, si je n’ai pas fourni trop d’efforts pour me maintenir en équilibre, si je n’aurais pas dû et ne devrais pas, à l’avenir, laisser s’exprimer des mouvements d’humeur, des pulsions brutes, des énergies dérangeantes au lieu de me cantonner dans ma toujours égale et gentille bonne humeur.
Le problème, quand je me lâche lousse parce que j’ai trop accumulé de contrariétés, ce n’est pas que je crains le jugement des autres par rapport à l’action violente que j’aurais commise, oui je la crains, mais le désamour que j’entretiens alors envers moi est bien plus grand que la crainte du jugement des autres. Je me rappelle, il y a un bon sept huit ans, avoir lancé en hurlant une chaise de parterre Adirondak –en plastique brun léger et non en bois. Cela m’avait peut-être soulagée sur le coup, mais j’en avais eu pour des heures à me justifier intérieurement et à ne surtout pas vouloir me montrer devant la personne qui m’avait vue faire. J’avais honte d’avoir manqué de contrôle, alors qu’il est peut-être plus sain qu’on pense d’en manquer ?
Avec tout ça, papa a déménagé aujourd’hui. Il habite dorénavant, comme dernière adresse, le CHSLD de Joliette. Fini St-Jacques, alors que je commençais tout juste à m’habituer aux routes y menant, toutes plus belles les unes que les autres. C’est remarquable à quel point je suis souvent en retard sur les autres. Personne de ma famille n’a trouvé compliqué de se rendre au CHSLD de St-Jacques, sauf moi. Et juste au moment où je commençais à ressentir du confort y allant, le confort de la répétition sans me poser de question, c’est déjà le temps d’aller ailleurs ! Cela me fait penser à la récente course que nous avons faite, Denauzier et moi, à Montréal pour une histoire de serrures. Le commerçant et Denauzier se comprenaient sans avoir à terminer leurs phrases ou à trouver leurs mots. Nous avons acheté ce qu’il fallait presque à mon insu. J’essayais de suivre et je n’y arrivais pas. Un peu comme lorsqu’un interlocuteur me parle trop vite en anglais. Ai-je déjà un pied dans le ralentissement cognitif du vieillissement ? Il me vient à l’esprit la chanson éponyme du film de Lelouch, Tout ça pour ça.
Parlant de chanson, je voulais écouter cet après-midi un air que je fredonnais sans me rappeler de quel air il s’agissait, ni du musicien qui interprète cet air que je chantais. Je me suis concentrée pour trouver et le musicien et le titre de la mélodie, et j’ai réussi : Shenandoah de Bill Frisell.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Jour 762

  1. Jacques Richer dit :

    Jolie interprétation. Il y a une très belle version de Shenandoah à la trompette, par Alison Balsom, accompagnée seulement d’un orgue… C’est tellement beau que je songe à demander qu’on joue exactement ça à mes funérailles (trompette et orgue, à la façon d’Alison).

    J’aime

Répondre à Jacques Richer Annuler la réponse

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s