Badouzienne 87

Bon, j’abandonne le projet Detchema. Trop coûteux, trop compliqué. Quand ça devient compliqué, ce n’est plus intéressant. C’est dommage, j’aime le nom et j’aime la manière dont le parfum est entré dans ma vie –même si je n’ai aucune idée de sa senteur !

J’ai trouvé une plateforme de vente, Parfumerie éternelle (PÉ), qui l’offre à bon prix, 84$. C’est déjà mieux que les 367$, pour un flacon de 100 ml, exigés par Etsy, une plateforme concurrente. D’ailleurs, les 367$ sont passés à 370$ en ce début d’année, je viens de vérifier.

Pour procéder de manière rigoureuse, je dois préciser qu’Etsy vend le parfum, et non un produit moins concentré comme peut l’être, par exemple, l’eau de parfum. PÉ, quant à elle, vend justement l’eau de parfum, en je ne sais quelle quantité car cette mention n’apparaît pas sur le flacon, sur la photo. En outre, PÉ vend un flacon qui a servi de testeur, on ne sait pas il y a combien d’années. Le parfum a été créé en 1953, puis abandonné, puis sa distribution a repris en 2012 et cette reprise semble n’avoir été que momentanée.

Cédant hier à mes pulsions de consommatrice, je me suis attardée à la proposition de la PÉ. Sans surprise, la première étape consiste à effectuer le Sign Up. On se fait dès lors proposer de se créer un compte, mais on n’est pas obligé. J’ai décliné. Arrive ensuite une étape qui a pour but de vérifier si, en tant que nouvelle venue sur le site, je ne suis pas un robot.

La vérification requiert que soient sélectionnées en cliquant dessus avec ma souris, parmi quinze photos, celles où apparaissent des bicyclettes. Or, sur certaines photos apparaissaient l’extrémité d’un guidon, un rayon de roue, une selle déchirée, quand sur d’autres apparaissaient, sans risque de se tromper, des bicyclettes en bonne et due forme. J’ai sélectionné les photos qui laissaient voir des bicyclettes bel et bien, et je n’ai pas réussi le test. On me l’a fait reprendre avec cette fois des feux de circulation mais dont la qualité de l’image était tellement mauvaise qu’on perdait beaucoup de détails. Je n’ai pas non plus réussi le test. À la troisième tentative qui pourrait s’intituler « pour les nuls », on m’a demandé de sélectionner les photos sur lesquelles les personnages portaient des chapeaux. Encore ici, photos moches, presque délavées. J’ai réussi le test. J’approchais de mon but, il ne me restait plus qu’à cliquer sur le flacon Detchema pour le mettre dans le panier avant de passer à la caisse, mais jamais le joli flacon n’a voulu suivre le mouvement de ma souris, il est resté planté là, impassible, sourd à mes attentes, refusant de se laisser amadouer. Grand bien m’en fit.
– Ça suffit !, me suis-je exclamée.

Je me souhaite donc de rencontrer Detchema autrement qu’à travers une plateforme commerciale, en cette année 2023.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans Badouziennes. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s