Badouzienne 64

Tête pansée, un titre qui ne me plaît pas, même si on peut interpréter qu’il s’agit d’une Tête pensée. Je vais tenter de trouver mieux. 24 po X 24 po, acrylique et encre noire

Je me demande si je dois retirer le fond marron à droite, et la sorte de beige indéfini à gauche, maintenant que j’ai tracé, avec un stylo à encre noire, les marques de pinceau qui étaient visibles sur la surface de la toile, dans l’espace que j’ai restreint à celui d’un individu vu de profil.

Je sens que je ne suis pas facile à suivre. L’important, c’est de savoir qu’il y a sur cette toile un profil qui est traversé de bandes larges et moins larges tracées à l’encre noire. Ce n’est pas important de savoir comment m’est venue l’idée –aujourd’hui même– de créer ce profil. La question qui est au centre de mon débat intérieur est plutôt de décider si je maintiens le marron, côté bouche, et par ricochet la sorte de beige, derrière la nuque.

J’aime l’effet apocalyptique du marron parce qu’il s’en dégage du mouvement et donc de la vie, mais je ne suis pas certaine d’avoir envie de vivre, dans la maison, avec une toile qui évoque l’apocalypse lorsque mon regard se pose sur elle. Mon mari, lui, adore le brun tel qu’il est et ne comprend pas que je sois allée vers l’ajout de ce qu’il a dit être « une momie ».

J’ai de la difficulté à me décider parce que j’aime beaucoup le brun. Je dirais qu’il est ma couleur préférée, mais il ne me va pas s’il s’agit de me vêtir de cette couleur. De toute façon, je sais fort bien que je ne peux pas décider comment faire progresser une toile avec ma tête. C’est en y travaillant de mes mains. Une ligne, une couleur, une masse vont me donner la voie à suivre.

Je ne devrais pas me lancer dans la peinture, comme je le fais depuis trois quatre jours, alors que le tome 2 attend que je m’occupe de lui. Mais il n’empêche que je publie ce texte pour ensuite faire une petite tentative de quelque chose avec ma belle couleur taupe sur le cou du personnage…

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans Badouziennes. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s