Badouzienne 34

Je corrige en ce moment les textes de ma deuxième année d’écriture qui couvre les années 2012-2013. Il semblerait qu’à cette époque j’aie lu un livre de la romancière française Véronique Olmi, or cela ne me dit absolument rien. Il faut tenir compte, à ma décharge, que ça fait neuf ans de ça. Beaucoup d’eau aura coulé sous les ponts, beaucoup de pages de toutes sortes de livres auront été lues. J’invente mille choses dans mes textes, mais je n’aurais jamais écrit avoir lu un livre que je n’ai pas lu, en ce sens que cela me serait apparu tel un mensonge. J’ai parcouru en vain les titres de ses romans sur Internet, des fois qu’il y en aurait eu un qui m’aurait dit quelque chose. J’ai regardé si je ne trouvais pas un livre portant son nom dans ma bibliothèque, bien que consciente que j’en fais souvent le ménage pour libérer de l’espace. Mystère.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans Badouziennes. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s