Badouzienne 33

On pourra voir un sein, au centre, et son mamelon délicat…

J’ai eu une intéressante conversation avec mes amis voisins hier. Je faisais valoir que si je mélange des ingrédients qui ne vont pas ensemble, des oeufs mollets, admettons, trempés dans de la mélasse et saupoudrés de soda à pâte, ce ne sera pas bon à manger. Ce sera considéré comme une recette ratée. Si je saupoudre les mêmes oeufs mollets de poivre et de parmesan, en revanche, ce sera bon et réussi.

Idem en musique, si je joue n’importe quelles touches sur un clavier sans me soucier de l’harmonie et de la mélodie, je vais nous casser les oreilles. J’ai déjà cassé les oreilles d’un ami dans une église de Québec, il y a fort longtemps, sur le clavier d’un orgue. Il s’était étonné que je joue n’importe quoi et que je nous écorche les tympans. Il devait penser que je maîtrisais, comme lui, les règles élémentaires de la composition.

Cependant, si j’applique des couleurs sur une toile, ce sera plus difficile d’évaluer la réussite de l’ensemble fini. S’il s’agit d’un sujet figuratif, on pourra se fier à la ressemblance avec le réel pour déterminer si c’est bon ou pas, et s’il s’agit d’un sujet abstrait on pourra discerner telle et telle formes parmi les masses de couleurs.
– Je vois un chien, la gueule ouverte, en bas à droite, me dira untel.
Cela ne m’informe guère quant à la qualité de mon travail.
– J’aime la rencontre des masses et l’harmonie des couleurs, mais je ne comprends pas pourquoi tu as tracé une ligne noire en haut, exprimera un autre.

Je simplifie excessivement, je sais, mais il y a du vrai dans ce que j’avance ici. Ai-je réussi ma toile ? Se mérite-t-elle une évaluation positive ou pas ? Quand est-ce que c’est bon, et quand est-ce que ce n’est pas bon ? Difficile à dire. Est-ce en tout temps affaire de goût seulement ? Et je n’aborde pas la question de l’intention de l’artiste… Je m’étais étonnée auprès d’un professeur, du temps de mon certificat :
– Toutes les toiles sont intéressantes !, m’étais-je exclamée.
Nous avions, une quarantaine d’étudiants, présenté nos projets cette fois-là.
Cela avait semblé tout naturel au professeur et comme allant de soi.
– Bien sûr, avait-il simplement répondu.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans Badouziennes. Mettre ce permalien en signet.

2 réponses à Badouzienne 33

  1. Jacques dit :

    J’aime l’effet d’ombre… il est de toi, ou du vrai Soleil? J’adore l’ensemble.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s