Badouzienne 29

Maquette du tome 1, qui sera la même, à quelques variantes près, pour les neuf autres tomes.

J’entre dans la portion de mon projet que je maîtrise le moins, celle de la vente au détail ! Je compte en effet faire imprimer quelques exemplaires de mes années d’écriture, pour le plaisir de me relire en tenant un livre entre mes mains, et en enchaînant quelques textes à la suite sans avoir à cliquer sur des liens pour les atteindre.

Sans Ludo, je n’aurais pu obtenir ce résultat professionnel. Il m’a aidée à resserrer mes longues phrases à maints endroits, ça c’est pour le contenu, et a conçu le contenant au complet, à savoir la maquette, incluant la prise de photo.

Je suis très satisfaite du résultat, et je pense que Ludo l’est aussi, même si, au moment où j’écris ces lignes, nous n’en pouvons plus de relire ces Jours 2200 à 1980. Nous ne sommes pas loin de les connaître par coeur. Une coquille ici, une répétition là, une lourdeur ici, une incohérence là, une mauvaise coupure, et ceci et cela…

Pour la petite histoire :

  1. Le roc qui apparaît en C-1 sur la photo –dans lequel se dissimule une grotte que les chattes affectionnent pour mettre bas– est celui qui accueille les visiteurs quand on atteint la maison.
  2. Une lectrice attentive et assidue m’a orientée vers l’utilisation de l’expression Au fil des… pour le titre de la série des dix tomes dont voici le premier.
  3. La candeur, la candeur du ton, est à mon avis l’aspect le plus prégnant de ces textes écrits entre 2011 et 2012.
  4. Bouzette est le surnom que me donnait mon père quand j’étais petite parce que je boudais souvent. Le surnom m’est resté dans la famille.
  5. La photo de l’auteure, enfin, en C-4, a été prise par sa fille, peut-être à Strasbourg.

La question maintenant : Y a-t-il des lecteurs intéressés à se procurer un exemplaire papier qui se détaille 20$ compte tenu du coût élevé des impressions à compte d’auteure. Si oui, merci de m’en informer par Messenger en privé, afin de m’aider à déterminer quelle quantité je fais imprimer. Je vous contacterai ultérieurement lorsque viendra le temps d’acheminer le bouquin.

Il est possible que le tome 2 s’intitule Le souffle, car l’année d’écriture 2012-2013 est traversée par les étapes menant à ma chirurgie cardiaque. Ou alors il pourrait s’intituler La fiction car des personnages y sont en action qui désespèrent l’auteure de mener seule sa barque, tout le monde semble vouloir s’en mêler…

Encore merci à tous, quoi qu’il en soit. Sans mes lecteurs, je n’aurais probablement pas maintenu cet exercice de dix ans !

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans Badouziennes. Mettre ce permalien en signet.

2 réponses à Badouzienne 29

  1. Michèle dit :

    Lynda, je n’ai pas messenger. Tu vas trouver ma commande en relevant tes courriels dans ta vieille adresse de l’université.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s