Jour 2

Le point saillant de ce mercredi 14 avril 2021 a été le 50e parallèle. Quand on roule sur la route 138 en direction de Sept-Îles, comme on le faisait hier, on rencontre une pancarte qui annonce le 50e parallèle.
– Est-ce qu’on vient de quitter le 49e ?, ai-je immédiatement demandé à Denauzier.
– Je ne sais pas, a-t-il répondu.
D’après ce que je comprends, on venait de le quitter, en ce sens que sur les cartes que j’ai par la suite consultées, sur Wikipédia, la numérotation des parallèles augmente au fur et à mesure qu’on se dirige vers le pôle nord, vers l’Arctique. Autrement dit, nous roulions, avant de rencontrer cette pancarte, dans le 49e parallèle et, pour ma part, je ne le savais pas. 
– Quand on va faire le chemin inverse, ai-je aussi demandé à mari, penses-tu qu’une pancarte va indiquer qu’on quitte le 50e ?
– J’imagine…, a-t-il répondu.

Or, il n’en est rien. Quand on a entamé la route en début d’après-midi pour quitter Sept-Îles et nous rendre où nous sommes en ce moment, c’est-à-dire en file pour prendre le traversier Godbout-Matane –d’où il ressort que j’écris dans le camion– j’ai porté attention aux pancartes dans les deux sens de la route, le sens qui nous a vu rouler hier, et celui où on roulait aujourd’hui.
Décidément, cette phrase est trop longue.
Il faut comprendre que nous avons quitté Sept-Îles aujourd’hui après y être tout juste arrivés hier, et que pour ce faire nous avons roulé aujourd’hui en sens inverse à celui d’hier. Parce qu’il n’y a qu’une route. Roulant ainsi en direction de Godbout, en ayant Sept-Îles derrière nous, je tournais la tête pour lire le recto des pancartes, à ma gauche, dont je n’apercevais que le verso.
– Qu’est-ce que tu as à tout le temps tourner la tête ?, s’est inquiété mon mari. J’ai peur que tu attrapes un torticolis.
– Je commence déjà à avoir mal au coeur. Je ne veux pas rater la pancarte qu’on a vue hier qui annonce le 50e  parallèle, ai-je expliqué. Je surveille des deux côtés, des fois qu’il n’y en aurait pas de ce côté-ci.

On a roulé encore un peu et à la hauteur peut-être de Port-Cartier, je me suis tournée pour lire, plutôt machinalement et sans grand espoir, le recto d’une pancarte, et cette pancarte était en plein, et miraculeusement, celle que je cherchais. Aucune ne lui faisait contrepoids dans le sens où nous roulions. La pancarte contrepoids aurait pu servir à annoncer, comme je l’ai suggéré, qu’on quittait le 50e, ou qu’on entrait dans le 49e.
– À quoi ça te sert de revoir cette pancarte ?, a demandé mon mari.
– À nous arrêter pour la photographier !, me suis-je exclamée, faisant ainsi savoir à mon mari qu’il fallait maintenant trouver un moyen de revenir sur nos pas.

Le territoire de la Côte-Nord mise sur ce 50e, d’ailleurs, pour faire de la publicité quant aux activités nordiques, et une compagnie a aussi été créée qui porte ce nom et qui fait de la location de bicyclettes. J’ai lu aussi qu’un Québécois, Kevin Martel, grand sportif, a décidé de traverser le Canada sans quitter ce 50e, se confrontant par conséquent à de la randonnée dans des secteurs sauvages, pleins de moustiques en été, sans sentiers, sans services. Un remake de Into the Wild, en quelque sorte.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

4 réponses à Jour 2

  1. Jacques dit :

    Tu aurais pu voir la pancarte juste après avoir passé Port-Cartier allant vers le sud, car Port-Cartier est situé à la latitude 50.0382 N, c’est-à-dire tout juste au nord du 50e parallèle. Le 50e semble passer tout près de l’embranchement d’une route secondaire allant vers le fleuve, dans une région qui semble vierge (autour de l’intersection). J’ai cru un moment que vous auriez pu prendre un traversier de Sept-Iles vers Matane, ce qui aurait expliqué que vous eussiez manqué la pancarte (qui aurait été dans l’eau). Mais cette explication ne marche pas.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s