Jour 8

Je ne sais pas si mon corps réagit au vaccin AstraZeneca ou à l’exercice intense auquel je me suis prêtée hier jeudi à Montréal.

J’étais dans le métro en direction de la station Mont-Royal lorsque mon téléphone a sonné. Je n’ai pas fait le lien tout de suite entre la sonnerie que j’entendais et mon appareil rangé dans mon sac à main, car je pensais qu’il n’y avait aucune télécommunication possible sous terre. C’était mon mari au téléphone.
– Chérie !, m’a-t-il dit tout de go en parlant fort parce que le mouvement rapide du métro faisait du vacarme. Il y a un centre de vaccination sans rendez-vous pas tellement loin de NDG et je viens d’entendre à la radio qu’il n’y a pas beaucoup de monde qui s’y rend pour le nombre de vaccins disponibles, etc.
– L’avoir su une demi-heure avant…, ai-je commencé, en parlant fort aussi. Je m’apprêtais à aller marcher sur le Mont-Royal…

Comme je ne voulais pas que mon mari ait appelé pour rien, et comme je voulais rendre ma journée productive, et comme je n’allais chercher Emmanuelle à la Poly qu’à 18:00, j’ai décidé de me rendre à la patinoire Bill Durnan à pied, en empruntant la Côte-Sainte-Catherine.

C’est quand même une petite trotte. Il faisait soleil et je ne portais pas de casquette, seulement mes lunettes fumées. Je portais aussi mes nouvelles baskets Asics de couleur marine, un peu serrées. La portion du trajet qui longe les maisons prestigieuses d’Outremont est agréable à marcher, mais ça le devient moins une fois passé l’hôpital Ste-Justine, dans les environs de la Côte-des-Neiges et plus loin quand on se rapproche du métro Plamondon. Ça le devient moins oui et non, en fait, car le quartier multiethnique me faisait rencontrer des femmes toutes de noir vêtues et beaucoup d’hommes du continent africain dont les tenues –jeans et t-shirt à l’américaine– était parées de colliers de perles de bois multicolores. Beaucoup se tenaient debout et discutaient entre eux à proximité de stations de taxis. Avec masque, il me semble.

J’en profite pour glisser que j’ai vu une quantité incroyable de masques sur les trottoirs, les bords de rues, les terrains, les haies délimitant les terrains… J’en ai ramassé quelques-uns mais au bout d’un moment je me suis lassée de ces coups d’épée dans l’eau.

Mon téléphone m’avait indiqué un itinéraire d’une petite heure et demie à marcher, mais cela m’en a pris deux, pourtant je ne me suis pas arrêtée souvent. Bien entendu je n’avais rien à boire, j’oublie tout le temps de m’apporter une bouteille d’eau. Heureusement, j’ai pu profiter d’une fontaine d’eau située loin dans la section des vestiaires de l’aréna, une fois la dose du vaccin injectée dans mon bras gauche.

Après le quinze minutes d’observation obligatoire, je suis repartie, à pied toujours, direction la maison de chouchou. Au bout d’un moment, mon téléphone n’a plus eu d’énergie. Je ne sais pas si l’application compteuse de pas continue de les cumuler lorsque la pile du téléphone est à plat. J’ai atteint 21 000 pas, toujours est-il, mais je me sentais fatiguée comme si j’en avais marché le double, peut-être à cause de la chaleur et du manque d’eau et du vaccin et de la faim.

Ce matin, après une nuit très récupératrice, je ressens un mal de tête et de légères courbatures. Mon mari et ma fille me disent que j’ai les traits tirés. En tout cas, j’aurai participé à l’effort collectif, je suis vaccinée, et mon rendez-vous est déjà fixé pour la deuxième dose, au même endroit exotique à la fin de juillet.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s