Jour 21

Coïncidence. Nous sommes le 21 mars et j’entame le texte du Jour 21. Nous avons terminé l’hiver et sommes entrés hier dans la saison du printemps. Je n’en suis pas si heureuse. L’hiver a été trop court avec pas assez de neige. Nous n’avons pas connu de tempête qui chamboule tout et pendant laquelle on se réjouit d’être au chaud, protégé par sa maison. Quand je suis arrivée dans celle que j’habite depuis maintenant six ans, je me suis réjouie à l’idée de pouvoir observer la neige tomber puisque les murs sont très fenestrés. Cela ne s’est pas produit souvent cette année, et on peut penser que le réchauffement du climat entraînera d’autres hivers doux avec peu de neige.

J’ai rêvé qu’Emmanuelle était dotée d’une sorte d’outil qui permettait de vérifier si les roues d’une bicyclette étaient solidement installées au cadre. L’outil venait d’être inventé parce qu’on avait remarqué une forte hausse d’accidents causés par le retrait soudain d’une des deux roues. Le point commun de ces cas d’accidents était le lieu de fabrication des bicyclettes, à savoir la Chine. On ne disposait pas d’autres données pour l’instant. L’outil d’Emmanuelle était rangé dans un module de rangement comme on en trouve couramment sur nos bureaux, comportant un rectangle pour la gomme à effacer, des cyclindres pour les crayons, une boîte pour les trombones, etc.

Elle retirait l’outil du module et me montrait, une roue de bicyclette apparaissant subitement dans sa main, comment il fallait l’utiliser. On glissait l’outil sur les rayons de la roue, tout simplement, et cela faisait sortir de leur écrin –car l’outil était doté d’un écrin– des dizaines de perles molles de toutes les couleurs. J’essayais d’interpréter le résultat : s’il se répand beaucoup de perles, c’est le signe que la roue est bien ou mal installée ? Je posais la question à ma fille que ne me répondait pas clairement.

J’entamais alors une espèce de discours devant un groupe de personnes, à l’effet qu’il est beaucoup plus facile de juger que de ne pas juger.
– C’est facile de penser que les bicyclettes ont été mal conçues, mais sait-on qui a inventé cet outil ? Est-il fiable ? Il a peut-être été inventé dans le seul but de nuire au peuple chinois ? Quelqu’un pourrait-il me dire, d’ailleurs, comment on lit les résultats : il faut qu’il y ait des billes pour considérer que la roue est solide, ou il ne faut pas qu’il y en ait ? Est-ce qu’on parle d’un problème qui affecte la roue seulement, ou qui affecte aussi la manière dont elle est fixée à la bicyclette ?

Je sentais à cet endroit de mon discours que je voulais embrasser plus large encore et établir un rapport entre les roues de bicyclette et celles d’un moulin à farine. Je commençais alors une phrase un peu alambiquée, à laquelle mon cerveau n’arrivait pas à fournir les mots qui en auraient constitué la fin. La phrase restait en suspens, et mon auditoire, patient, attendait que j’aboutisse.
– Je reconnais, disais-je alors, que j’embrasse trop large, je fais de l’esbroufe, je pense qu’il est préférable d’abandonner l’idée des moulins à farine, je ne suis pas assez bien documentée.

De manière plutôt sournoise, je me félicitais d’avoir su reconnaître publiquement mon erreur, tout en me demandant si mes mots avaient été prononcés sur un ton convaincant !

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s