Jour 32

Je faisais la même chose, constituer des listes de mes points forts dans ma tête, lorsque je vivais auprès de Jacques-Yvan, dont les membres de la famille sont des gens performants, fiers d’être qui ils sont, fiers de porter leur nom, de contribuer à l’avancement de la société par leur talent, que ce soit dans le domaine des arts ou des sciences, et par leur leadership naturel.

Quoique. Je suis fière de porter mon nom aussi, Longpré, mais c’est davantage par affection que par fierté, c’est parce qu’il me lie à mon père et que mon père m’émeut. Ou alors, autre manière d’exprimer la chose, c’est par fierté d’être la fille de Jacques Longpré que je suis attachée à mon nom. Mon père a été plutôt maladroit dans sa manière de gérer sa vie et son travail. Il n’a pas fait avancer la société tant que ça, mais il émane de sa personne, je trouve, une hypersensibilité qui constitue un noyau autour duquel nous gravitons, ses quatre enfants, imperturbablement, peu importent les vents, fussent-ils les quarantièmes rugissants.

Le leadership naturel est la substance dont mon être est le moins pourvu, pour en revenir à mes moutons. À l’époque, j’étais dans la mi-trentaine, je me valorisais par la publication récente de mon recueil de nouvelles érotiques auprès des membres de ma belle-famille. Je m’entendais d’ailleurs me dire, dans ma tête, seule parmi ces gens performants lors des réunions familiales, que je n’aurais su justifier ma présence au sein de cette élite n’avoir pas eu cette publication sur laquelle m’appuyer pour me distinguer !

Dans quel domaine encore est-ce que je me trouve bonne ? Dans l’inventivité, je l’ai déjà écrit. En cuisine, par exemple, je vais le plus souvent aimer le plat que je sers à mon mari à partir des restes, en ne lésinant pas sur les mélanges improbables. S’il s’agit cependant d’apporter un dessert lors d’un événement qui requiert une participation culinaire, je vais réussir très moyennement, et ce pour deux raisons : parce que je ne sais pas inventer quand je fais de la pâtisserie, je dois suivre une recette et cela me fige, me freine, et aussi parce que, si nous sommes plusieurs à apporter une contribution, je vais systématiquement me positionner au bas de la courbe de la réussite, je serai celle qui apporte l’élément le plus raté, le moins sexy.

Quoique, encore une fois. Il m’est arrivé d’apporter un saumon, lors d’une auberge espagnole, qui avait éclipsé tous les autres plats. Mais il m’est arrivé aussi, chez une comédienne qui fait partie de la famille de Jacques-Yvan, d’apporter une sauce anglaise pleine de grumeaux…

Ce fut l’unique fois que Jacques-Yvan et moi furent invités chez elle, c’était pour une fête de Noël. Au cours de la soirée, j’avais ressenti le besoin de boire quelque chose de chaud, une tisane, un thé, et je lui avais demandé s’il était possible de faire bouillir de l’eau. Elle s’était dirigée vers la cuisine, je l’avais suivie, incapable de trouver quelque chose d’un peu intéressant à dire. La seule idée qui me traversait l’esprit était de lui demander si elle comptait se préparer une tisane elle aussi, et si oui, si elle préférait qu’on utilise un sachet pour nos deux tasses ou alors un sachet chacune.
– Ne va pas lui dire ça !, m’entendais-je me dire dans ma tête, tellement c’était bête, trop familier, enfantin. Bien entendu, les mots étaient quand même sortis de ma bouche, pour créer le sempiternel air perplexe sur le visage décontenancé de mon interlocuteur, dont les lèvres ne se donnent pas la peine d’exprimer un semblant de réponse.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s