Jour 62

Eh oui ! Je vais avoir 62 ans le 6 avril prochain. Des chiffres pairs. Je suis droitière, j’ai les yeux verts. Comme Anne Pingeot, je pense, si j’interprète bien les figures de style de Mitterrand à propos des yeux de sa bien-aimée. Il n’écrit pas, textuellement, qu’elle a les yeux verts, il écrit qu’il s’émeut des ondes verdoyantes qui animent son regard…

Mon frère, gaucher, yeux bruns, aura 59 ans le 9 avril. Chiffres impairs.

Une fois ces différences énoncées, je ne suis pas plus avancée, je ne sais pas davantage quel thème caresser aujourd’hui.

J’ai déjà écrit, d’ailleurs, à ce sujet, à l’effet que nous sommes quatre enfants, deux aux yeux bruns, cheveux châtains, qui sont gauchers et qui ressemblent à maman; deux aux yeux verts, cheveux blonds, qui sont droitiers et qui ressemblent à papa. J’étais même allée au-delà de mon cercle familial, classant quelques hommes politiques en fonction du côté dominant de leur hémisphère cérébral. Stephen Harper, Bob Rae, Gilles Duceppe, Jack Layton qui était à la veille de nous quitter… Bien sûr, je suis incapable de me rappeler aujourd’hui qui est gaucher et qui est droitier de cette brochette de personnalités. Mais je me rappelle que pour l’un d’eux je m’étais trompée, je ne sais plus lequel.

Je pourrais me tourner vers l’activité qui m’a occupée hier tout l’après-midi, à savoir une séance de patin sur la rivière l’Assomption à Joliette avec une amie par un temps certes froid mais superbe. Et enchaîner à l’effet que cette amie propose que notre prochaine sortie de patin se fasse à un endroit dont j’ai déjà entendu parler et que j’aimerais effectivement découvrir, à savoir La Forêt enchantée, dans la région de Trois-Rivières. Ma recherche à l’instant sur Internet m’informe cependant que le lieu s’appelle Le domaine de la forêt perdue. C’est toujours pareil, quand je me confronte à la réalité, quand je vérifie mes sources, des rectificatifs s’imposent.

Après le patin, masque au visage, je suis allée chez mon frère lui porter un cadre que je lui offre en cadeau. Il m’a proposé d’aller marcher avec lui, par un bon après-midi d’hiver, dans les sentiers de l’Île Vessot.

Cela m’a fait tout drôle de répondre Oui Oui ! à ces deux propositions, alors que je ne sors guère depuis des mois.

En d’autres mots, esquissant mollement des thèmes d’écriture possibles, pour les abandonner aussitôt, je subis l’effet qu’a sur moi le sentiment d’être au-dessus de mes affaires. Je crée avec plus de motivation quand je sens le poids du fardeau risquer de m’écraser si je ne le déleste pas d’abord d’un texte, bien dérisoire dans son exemplaire unique, auquel s’adjoignent ensuite une puis des dizaines de textes, jusqu’à en cumuler vingt-deux centaines.

– Qu’est-ce que tu veux dire, vingt-deux centaines ?, m’a demandé une voisine, récemment, qui n’a pas suivi mes expériences badouziennes.
– Bien, j’ai écrit 2200 textes, ai-je répondu.
– Qui racontent quoi ? Il y a de quoi écrire une saga familiale !, s’est-elle exclamée. Ça prend beaucoup d’imagination et il faut bien se documenter !, a-t-elle ajouté.
– Qui ne racontent pas grand-chose, j’en ai bien peur. Qui racontent ma vie au quotidien, me suis-je rattrapée, en me rappelant qu’un ami avait ainsi résumé mon entreprise.
– Ah. J’imagine que ça doit faire du bien…, a-t-elle exprimé sur un ton plus neutre, en ne soupçonnant pas qu’elle ne pouvait viser plus juste.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s