Jour 70

Deux contrariétés très mineures ce matin à propos de mon café matinal. La première. J’ai versé trop de café pour pas assez d’eau dans le percolateur. La boisson est à ce point corsée que la boire me pique la langue. J’ai par conséquent fait bouillir de l’eau pour la diluer. La deuxième. Quand je suis arrivée à ma table de travail pour y écrire mon mot du jour, j’ai constaté que j’avais choisi une tasse trop grosse pour la surface de mon réchaud Radio Shack.

Je ne peux pas dire que j’ai choisi la tasse dans laquelle je bois ce matin. Il se trouve que celles de format acceptable sont toutes dans le lave-vaisselle –conséquence de l’absence de Denauzier cette semaine, l’appareil se remplit moins vite à une personne qu’à deux.

Nous avons en effet plusieurs contenants de yaourt de la marque La fermière, rapportés de Strasbourg, qui garnissent les tablettes de l’armoire en lieu et place de tasses normales. Or, après trois gorgées, le petit pot –fabriqué en terre cuite– est déjà vide. Ça peut aller quand je suis en train d’arroser les plantes, par exemple, et que je circule dans la maison, le café dans une main et l’arrosoir dans l’autre. Je remplis l’arrosoir à l’évier de la cuisine et ce faisant je me verse du café.

Mais quand je m’installe dans le désir très vif de ne pas bouger pendant un moment, m’abandonnant au vagabondage de mon esprit et tapant les mots qu’il me dicte, ça ne convient pas. J’y suis donc allée pour la seule tasse non dé à coudre que j’ai trouvée, et ça donne ce que ça donne, une impossibilité de réchauffage.

Bien entendu, quand je verse le café dans le filtre, je sais que je ne dois pas en verser trois aussi grosses cuillérées, mais je suis excessive. Ou encore, et dans un autre domaine, je sais que je ne devrais pas me limer les ongles aussi courts, mais je ne m’arrête pas de les limer pour autant quand j’atteins la bonne longueur.

Mon oncle faisait la même chose. Il créait des dégâts d’eau partout où il passait quand il arrosait ses plantes, parce qu’il en versait trop !

Récemment, cependant, il m’est venu une révélation. J’étais en train de me préparer à souper, toujours mari étant absent. J’ai hésité à préparer des brocolis en accompagnement de ma truite pochée, parce que je crains d’en manger trop, sachant que ce légume vert contient de la vitamine K et que cette dernière ne fait pas bon ménage avec le Coumadin.
– C’est toi qui décides, m’a alors dit une voix. Il n’y a pas de force supérieure qui décide à ta place.
– C’est bien trop vrai !, me suis-je exclamée, tout fort, toute seule.
Il doit s’agir d’une voix d’outre-tombe ayant parcouru une méchante distance puisqu’elle ne s’est manifestée à ma personne qu’à mes bientôt soixante-deux ans !?
Comment ça se fait que je n’ai pas réalisé cette évidence avant maintenant ?

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

3 réponses à Jour 70

  1. Jacques dit :

    Mais pourquoi ne pas simplement utiliser toujours la même tasse, ta préférée, en la lavant rapidement après chaque usage (après un ou deux remplissages, bien sûr)? C’est ce que je fais la plupart du temps pour le café. Pour les tisanes, je n’ai pas de préférée, et je fais n’importe quoi.

    Aimé par 1 personne

    • Badouz dit :

      Moi, pour les tisanes, je prends les plus grandes tasses. Ma tisane préférée est à saveur de licorice.

      J’aime

      • Jacques dit :

        Je prends toujours de grandes tasses, pour le café comme pour les tisanes 😎
        Mais la plupart du temps, j’ai la même tasse réservée pour le café. Quand je vais rendre visite à ma mère (mes jours de garde en particulier), j’utilise une tasse de porcelaine fine anglaise, à bord doré, que j’avais offerte à mon père à mon retour de Cambridge il y a 40 ans. Elle émet un son délicat et merveilleux quand on la touche avec une cuillère. Mon père n’en a jamais été fou; je pense qu’il ne l’utilisait jamais. Trop « fancy » pour lui.

        J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s