Jour 102

Comment ai-je pu temporairement avoir oublié le nom de Thomas Mann ? Il a fallu que je tape Montagne magique sur mon téléphone, à peine étais-je installée dans ma voiture en sortant de l’hôpital, pour que Google, en me fournissant le nom de l’auteur, me permette de rouler tranquille jusqu’à la maison.

Pour me rassurer, je me dis qu’il y a pas loin de dix ans, j’étais alors dans la cinquantaine, le même phénomène se produisait. Je me rappelle avoir écrit dans un texte de ma première année de blogue à quel point j’avais été habitée, toute une journée, par la recherche du mot « strapontin », jour 2044.

L’autre jour je m’étonnais, chez ma cousine, d’y découvrir des orchidées. Je n’ai pas été capable de trouver le mot dans le magma de mes neurones figés. C’est elle qui l’a prononcé pour moi, en me disant qu’elles lui venaient de sa belle-maman.

Encore hier, avec la technicienne qui ne connaissait pas ce qu’est le pannus. J’ai voulu lui dire qu’il s’agit d’un phénomène normal de l’organisme qui consiste à fabriquer des substances pour absorber un corps étranger –en l’occurrence la valve de carbone de mon artère mitrale–, ou pour assimiler, autre mot, ledit corps étranger. Or, ni l’un ni l’autre mots, absorber et assimiler, n’ont voulu se rendre jusqu’à ma bouche pour que je puisse les prononcer. J’ai baragouiné que des cellules s’agglutinaient pour envelopper la valve qui finissait par ne plus pouvoir bouger pour transporter le sang…

Tout le monde me dit que ces oublis sont causés par l’âge et que c’est normal. Je me demande si ça arrive aussi à notre amie Janette Bertrand, qui fait à bientôt 96 ans la promotion de son dernier livre… ? Ou au sociologue Edgar Morin qui était encore présent sur les plateformes sociales à 98 ans –il a 99 ans, mais ça fait un moment que je l’ai lu sur Twitter ? Ou à Stéphane Hessel qui s’indignait encore à 95 ans ? Sans aller même chercher aussi loin, ou au beau-père de ma soeur qui a toute sa tête et qui se tient droit comme autrefois à 97 ans ?

Ou encore ceci : à Montréal récemment, je suis allée faire des courses au Maître boucher –j’ai acheté à prix élevé le meilleur Cantal !–, alors que je transportais une enveloppe matelassée qui contenait des documents très importants. Oublie l’enveloppe dans le panier. C’est la caissière qui m’a téléphoné le lendemain matin. Je ne m’en étais même pas rendu compte !
– Madame Longpré ?, ai-je entendu en provenance d’un numéro qui commençait par le code 514.
– C’est bien moi.
– Écoutez madame, vous m’excuserez d’avoir fouillé dans votre enveloppe, mais comme elle a été oubliée…
– Non ! Ce n’est pas vrai !
– Oui, elle est ici, je la range pour vous en sécurité, compte tenu de l’importance des documents qu’elle contient…

Je fais un drôle de duo avec mon mari à cet égard. Récemment, ses affaires l’ont amené en Abitibi. Il s’est rendu compte une fois là-bas qu’il avait oublié son sac bleu, celui qui contient ses vêtements et sa trousse de toilette. Il en a été quitte pour revenir à la maison, cinq jours plus tard, avec de nouveaux t-shirts, sous-vêtements, chaussettes et brosse à dents. L’avantage de cet oubli, c’est que le sac bleu était déjà tout garni pour les quelques jours que nous avons passés au chalet le week-end dernier. Et qu’est-ce que mon mari a constaté dimanche soir, lorsque nous sommes revenus à la maison et que nous avons vidé le camion toujours rempli de pleins d’affaires, y compris la litière et la cage de chatonne et la chatonne dans la cage ? Qu’il avait oublié de ramener son sac bleu, bien entendu.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Jour 102

  1. Jacques dit :

    Il serait temps qu’il s’achète un sac rouge. Il l’oublierait peut-être moins facilement, pendant un certain temps.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s