Jour 109

Ça suffit. Qu’est-ce qui cloche dans la publication de mes textes ? Celui d’hier comporte les mêmes problèmes que celui d’avant-hier. Je vais publier aujourd’hui sans l’ajout d’une lettrine en début de texte, et sans l’ajout d’une photo, pour vérifier si je peux au moins mettre en ligne minimalement, sans aucune fioriture, mes mots du jour.
– Je suis sur le point d’être dépassée par la technologie, ai-je dit hier à ma fille alors que nous faisions une promenade en pleine noirceur dans le quartier domiciliaire qui se développe pas tellement loin de notre propriété.
– C’est presque impossible, maman, m’a répondu ma fille. Les éditeurs de texte sont conçus pour être faciles à utiliser. La plupart des gens n’ont pas, contrairement à toi, l’habitude des outils informatiques.
– À ce moment-là, je me demande comment ça se fait que mes textes se publient en double et farcis de code html qui rend la lecture bien désagréable.
– C’est peut-être WordPress qui a mis un logiciel en circulation sur ses plateformes sans qu’il ait été suffisamment testé ?, a suggéré ma fille.
– Ça, ça ressemble à ce qui nous attend avec les vaccins !, ai-je lancé en changeant de sujet.
– D’après toi, ai-je enchaîné en changeant encore de sujet, pourquoi est-il gravé Be Brave sur mon rouge à lèvres ?
– C’est une blague ?, a demandé Emma.
– Non, non, c’est gravé Be Brave sur mon rouge à lèvres. J’adore ça. Tu retires le capuchon, tu fais sortir le bâton de son tube et tu découvres ces mots joliment gravés, Be Brave. J’ai cherché sur le site web du fabricant, Catrice Cosmetics, et je n’ai rien trouvé qui puisse m’éclairer. Peut-être est-ce parce que le rouge est un produit végétalien, non testé sur les animaux et tout le tralala ? Mais on n’a pas vraiment besoin d’être brave pour faire ce choix, il me semble ?
– As-tu vraiment voulu acheter un produit végétalien ?, s’est étonnée ma fille.
– Non, je cherchais une couleur rose s’approchant du framboise, et ce tube m’a attiré l’oeil, et il était en liquidation.
– L’aimes-tu ?
– Non. Le bâton est joli à regarder, mais une fois le produit appliqué sur les lèvres, ça ne paraît pas qu’on a voulu les colorer. On remarque à peine qu’elles sont luisantes.
– Je sais que certaines compagnies fabriquent des étiquettes politiques. Sur celles des vêtements Patagonia, j’ai lu quelque part qu’il est écrit Vote the Assholes Out.
– Seigneur ! Ils n’y vont pas avec le dos de la cuiller !
– C’est en référence non pas à Trump précisément, a répliqué ma fille, mais à tous les décideurs qui n’ont pas le courage de mettre en place des règlements qui protègent le climat, la planète.
– Je me demande si d’autres bâtons de la marque Catrice ont une autre inscription gravée. Ce serait l’fun, ça donne envie de les collectionner.
– Qu’est-ce que tu aimerais lire ?, a voulu vérifier ma fille.
– Un truc à la mode, Be bienveillant, tiens, par exemple.
Benevolent, a traduit ma fille. C’est à la mode la bienveillance ?
– Oui, je vois des livres Osez la bienveillance !, dans les rayons Spiritualité ou Développement personnel des librairies. Et toi, qu’est-ce que tu aimerais lire ?, ai-je demandé.
– Bidirectionnel !, a-t-elle répondu. Ou Bipède. Ou Bidule…
– Je voudrais le rouge Bipède, ai-je enchaîné, comme si je m’adressais à une vendeuse dans un magasin.
– Et moi le Bipolaire Bizarre Bigarré, a ajouté ma fille.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s