Jour 161

salamandre

La salamandre dont il fut question au Jour 163.

Tel un magicien, j’ai plusieurs cartes dans ma manche. Je m’en sers à l’occasion.
– Viens chérie, on va aller dehors.
– Pourquoi ?
– Pour profiter de la nature.
– Pourquoi ?
– Parce que c’est sain pour le corps. On va jouer, bouger, respirer le bon air…
– Pourquoi ?
Je sais que son pourquoi n’est pas à 100% un pourquoi de curiosité, mais davantage une manière de prendre son temps, de ne pas agir sur le champ. Pas grave, comme elle le dit elle-même, je joue le jeu.
– Pourquoi quoi ?, rétorqué-je.
– Pourquoi on va respirer l’air ?
– Pour tester la capacité de nos poumons.
Silence. Je viens de faire un point avec mon vocabulaire éloigné du sien faisant référence à une notion abstraite.
Mais elle ne s’avoue pas vaincue pour autant.
– C’est quoi la capacité –qu’elle prononce la pagacité ?
– C’est une manière de vérifier qu’on est capable de faire quelque chose. Regarde, ajouté-je en me tournant vers elle et en soulevant un gros livre, j’ai la capacité de tenir le livre dans mes mains même s’il est lourd. Veux-tu essayer de le soulever ?, enchaîné-je en souhaitant immédiatement qu’elle réponde non, parce qu’il est bien trop lourd pour elle, il s’agit de ma grammaire Grévisse.
Elle regarde à peine dans ma direction et me répond par la négative.
Je poursuis ma tentative d’explication :
– Si on va dehors et qu’on prend de grandes respirations, on va vérifier si nos poumons fonctionnent bien.
– D’accord !, répond-elle contre toute attente.
– On va en profiter pour mettre nos maillots de bain, il fait déjà chaud, ai-je le temps d’ajouter alors qu’elle ouvre déjà la porte, faisant ainsi entrer la chatonne qui avait commencé à miauler sur la galerie.
Sensible à mes paroles, elle s’immobilise et referme la porte, non sans y aller d’un pourquoi supplémentaire.
– Pourquoi mettre nos maillots de bain ?, vérifié-je. Bien, pour aller ramasser des ménés avec les filets de Monique, comme on l’a fait hier !, lui dis-je en simulant l’enthousiasme.
– Oui ! Des ménés !, s’exclame-t-elle en se rendant se changer dans sa chambre, pendant que je me rends me changer dans la mienne.
– On ne va pas oublier de mettre de la crème solaire, lui dis-je une fois revenues dans la cuisine.
– Pourquoi ?
– Pour ne pas attraper de coups de soleil.
Elle se laisse faire sans parler, puis elle aborde le thème qui fut au centre de notre séjour au chalet, celui des souris intérieures et extérieures, à savoir celles prisonnières de la trappe dans le chalet, car il y en a eu trois, et celles, innombrables, chassées par Mia et trouvées un peu partout sur le terrain.
– On va aller voir s’il y a des souris ?, me demande-t-elle donc.
– D’accord. On y va avant ou après les ménés ?
– Avant !, répond-elle en sautillant.
– Attends, je vais aussi te crémer le haut du dos.
Elle se laisse faire quelques secondes, avant de s’agiter :
– Ça chatouille !, se plaint-elle sans se plaindre.
– C’est normal, on n’a pas l’habitude de se toucher soi-même le dos, ou de se le faire toucher par les autres.
Je sais que je viens d’énoncer une phrase trop complexe, mais dans l’improvisation et le vif du moment, ce sont des choses qui peuvent arriver, des phrases trop complexes.
– Pourquoi ?
Je sens que je suis sur le point d’atteindre le climax de mon inventivité :
– Pourquoi les chatouilles, pourquoi la crème solaire, pourquoi le maillot de bain ?, prends-je la peine de récapituler. Pour une raison fort simple ma chérie. Le maillot est ainsi conçu qu’il appelle une ouverture dans le dos, modérée ou excessive, ça dépend des modèles, ça dépend des usages, selon qu’on est, par exemple, un champion olympique ou un amateur de plage.
Sur ce, main dans la main, nous sommes sorties du chalet.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s