Jour 202

alphabetDans trois jours, à savoir le 1er mai, je vais entrer dans ma dernière année d’écriture de blogue et entamerai ainsi le dernier long droit, ou la dernière longue courbe, de ma trajectoire de dix ans. J’ai donc neuf ans d’écriture derrière la cravate, ou derrière le passe-galette, comme dirait mon père.
Combien ai-je d’années de folies arts plasticiennes derrière le gosier ? Peut-être quatorze, il me semble avoir commencé mon certificat en arts plastiques, à l’UQÀM, en 2006. Avant de me lancer dans ce certificat, je n’avais rien produit de dessin, de croquis, de quoi que ce soit du domaine des arts. Je ne savais pas que ça m’intéressait. Une voix, une nuit, dans mon sommeil, me l’a dit. J’ai entendu très fort dans mon rêve, « Arts plastiques », et c’est ainsi que, sachant que l’UdeM n’offre pas de programme en arts plastiques mais que l’UQÀM oui, je me suis mise, au lendemain de mon rêve, à la recherche d’un programme qui s’adresserait aux ultra débutants.
Il faut croire que les arts plastiques m’intéressent et que la voix nocturne ne s’est pas trompée puisque quelque quinze ans plus tard je m’amuse toujours autant, au cours des expériences auxquelles je me soumets. Je n’ai pas besoin d’être encadrée, de travailler au sein d’un groupe, de recevoir des leçons, de planifier des ateliers, je m’amuse seule avec moi-même, confinée pas confinée. Une idée n’est pas sortie de mon crâne qu’elle en appelle une autre, et ainsi de suite.
La série alphabétique ci-dessus a été créée alors que je travaillais encore à l’université. Elle regroupe vingt-quatre spécimens hiéroglyphiques, ces derniers sont tracés en blanc sur le fond de couleur vert foncé rehaussé de touches dorées.
Quand je suis arrivée chez Denauzier, la série faisait partie de mes bagages et nous l’avons d’abord installée à la rencontre de deux murs dans la pièce principale. Quatre toiles commençaient la série sur un mur, et deux toiles la terminaient sur le mur perpendiculaire, et cela quatre fois de suite puisque le projet contient quatre lignes de six toiles.
Nous avions utilisé du velcro pour faire tenir chaque toile. J’avais acheté du velcro apparemment de très bonne qualité fabriqué par la compagnie 3M. Mais j’en avais manqué, et je m’étais rabattue sur du velcro trois fois moins cher acheté au Dollarama. Or, toutes les toiles ont fini par tomber, peu importe le velcro utilisé. Au début, je les refixais. Au bout d’un moment, j’ai fini par attendre que plusieurs toiles soient tombées avant de m’y mettre, et nous en sommes venus à avoir une bonne pile de toiles à réinstaller à la veille de notre souper de Noël, qui ont, dès le début de l’année, recommencé à tomber !
On comprend que l’installation faisait bien pitié, d’autant que des araignées avaient tissé leurs toiles dans l’angle créé par la rencontre des deux murs, et que sur ces toiles tissées se déposaient des microparticules de bois provenant du feu de foyer. Un peu de suie, aussi, venait apporter à l’ensemble un soupçon de poivre noir.
Nous avons donc opté, tout récemment, pour cette présentation définitive illustrée ci-dessus, selon laquelle chaque petite toile est clouée aux quatre coins sur une planche de veneer, au moyen d’un fusil à clous qui nécessite l’utilisation d’un compresseur.
J’ai décidé d’accompagner mon
œuvre d’un titre, L’alphabet, mais bien entendu ce n’est pas facile de savoir que les formes blanches sont autant de lettres, surtout qu’une partie d’entre elles sont cachées par la juxtaposition, sur le fond vert et doré, d’une espèce de volute de fumée dans les teintes de rouge bourgogne, volute sortant, pourrait-on penser, de la lampe d’un génie. 

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s