Jour 249

maxresdefault

Ici, un champ superbement garni, à l’antipode de mes petites capacités.

J’ai adoré mon texte de samedi dernier, intitulé sur Facebook et LinkedIn La croustade du découragement ! Il m’arrive de me trouver vraiment bonne. La figure de style de la fin du texte, avec les épis de maïs qui font leur possible, décrit très précisément comment je me sens dans mon rapport à l’écriture. J’ai tellement aimé ce texte que je n’en ai pas écrit dimanche, je trouvais que la marche était trop haute. Aujourd’hui lundi, j’ai déjà un peu oublié la splendeur des perles de ce texte, alors je m’y remets, d’autant que j’ai du nouveau à annoncer.
Hier il y avait plus d’un pied de neige sur le toit du camion neuf, de l’autre camion antiquité, et de ma voiture. Je me suis dépêchée d’aller déneiger les trois véhicules car la charrue était en train de nettoyer la cour du voisin dont c’est le tour avant nous. Je me suis habillée en vitesse, enfilant les pans de ma robe de nuit dans mon pantalon de neige. J’ai mis mes bottes, une veste, un manteau, etc. Comme d’habitude, je me suis trop habillée, or en pelletant on a chaud, j’ai donc eu vite fait d’enlever mon manteau. C’était difficile de faire glisser la neige, si lourde, alors j’ai eu la brillante idée de monter sur le capot du camion neuf pour le nettoyer, en n’utilisant que mes bras tendus, comme s’ils étaient deux bâtons. Je les enfonçais dans l’épaisseur de neige, puis je les éloignais de mon tronc comme si j’étais un épouvantail. De gros blocs sont ainsi tombés sans que ce soit forçant, mais c’était « mouillant » pour mes vêtements, d’autant que je n’avais pas de manteau.
– C’est combien pour le camion ?, m’a demandé le conducteur de la charrue.
J’en étais à faire le même traitement de déneigement au camion antiquité, à genoux sur le capot.
Le conducteur avait en effet atteint notre cour et plutôt que d’attendre dans sa machine que j’aie fini, et comme, aussi, il faisait doux, il est venu fumer une cigarette à côté d’où j’étais.
– Mon mari vous vendrait ça pour 1 000$ gros maximum, ai-je répondu, il est très vieux vous savez.
Finalement, après avoir vérifié en ouvrant la portière que l’intérieur ne logeait pas assez, il m’a dit qu’il n’était plus intéressé. Je n’ai pas voulu le faire attendre, il est retourné dans sa charrue, il a fait un téléphone pendant que je continuais mon manège. Très vite, j’ai été en mesure d’aller stationner les trois véhicules dans le chemin, en me disant que je les y enlèverais dès que la cour serait nettoyée. C’est ce que j’ai fait. Avec le camion neuf, puis avec l’antiquité. Quand j’ai voulu me rendre à ma voiture, j’ai réalisé que mon sac à main était demeuré à l’intérieur de la maison. Je suis montée le chercher, car la cour effectivement est en pente et il est même facile d’avoir de la difficulté, si on ne se donne pas un élan, en hiver, à en atteindre la portion plate. Une fois mon sac à main nouveau acheté à Strasbourg bien placé en bandoulière sur mon tronc, je suis descendue, à petits pas, jusqu’à ma voiture, en trouvant que c’était définitivement très glissant. Qu’est-ce qui est arrivé ? Je suis tombée de tout mon poids sur mes deux fesses, les mains à plat pour, inconsciemment, absorber le choc. Résultat : j’ai les deux poignets enflés. Je ne comprends pas comment ça se fait qu’au lieu de décider que je ne sors pas parce que je veux écrire le récit de ma vie, je me sente obligée de me créer des maladies ou des accidents pour justifier mon retrait des circuits qui me voient hebdomadairement accomplir mes bénévolats.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s