Jour 265

SculpturePrototype

Porte-cartes métallique, demi-cercles de nacre provenant d’un bracelet, formes de S en laiton provenant d’un collier, fils de raphia, fils de laine.

Je ne devrais pas écrire autant de textes en rafale parce que mes lecteurs ne suivent pas le rythme. D’après mes statistiques, ils en attrapent un au vol, parfois deux. Or, c’est difficile de me sortir une idée de la tête, quand elle s’y est installée. Et l’idée qui s’y est installée, c’est de me rendre sans tarder au texte 221, maudit bâtard ! Est-ce que ça veut dire que je ne suis pas douée pour le lâcher-prise ? Bonne question.
En même temps, je sais qu’il est difficile de comprendre le texte 268, admettons, si on n’a pas lu d’abord le précédent, 269. Peut-être que j’imagine, par un phénomène de projection, que mes lecteurs sont aussi durs à cuire que je pense l’être moi-même. Et que, rafale pas rafale, ils vont passer à travers mon déluge.
Voilà maintenant une semaine que je suis de retour à la maison. Je ne suis sortie qu’une fois, pour aller à l’épicerie. Mes journées se déroulent de la même manière, et cette manière ressemble à celle qui prévalait quand j’étais étudiante à l’université, les jours que je n’avais pas de cours. Le matin vers 9 heures je me lève, je bois un café, je parle avec mon mari, j’écris. L’après-midi aussi, j’écris, et en fin de journée je me détends en écoutant les informations ou en lisant. En soirée, j’alterne entre les émissions à la télévision et un prototype de sculpture que j’ai commencé et qui apparaît en photo ci-dessus. C’est sûr que du temps de mes études à l’université, il n’y avait pas de mari qui partageait ma vie, et il n’y avait pas non plus de télévision.
Ma pseudo sculpture est faite à partir d’une espèce de porte-cartes ou de porte-lettres qui n’a pas été rapporté par la personne qui l’a gagné, lors de notre échange de cadeaux. C’est la raison pour laquelle j’aime que les fêtes de Noël aient lieu chez nous, année après année. On se retrouve dépositaires des cadeaux non rapportés que les gens trouvaient niaiseux ! J’ai utilisé des fils de raphia et de laine pour couvrir la structure de métal, et j’ai noué les fils entre eux. J’ai coupé les deux fils élastiques qui maintenaient ensemble les demi-cercles nacrés qui formaient initialement un bracelet. Il provient de ma mère. Je ne l’ai porté qu’une ou deux fois. J’ai aussi défait un collier constitué de mailles en forme de S. Je l’ai acheté d’une amie qui les fabrique. Je l’ai porté quelques rares fois, dont une fois au party de Noël, au travail, car nous étions quatre femmes à en avoir acheté un, l’amie qui les fabrique faisant partie de notre service. J’avais suggéré à chacune de le porter, au party, pour qu’on puisse nous prendre en photo. La photo existe quelque part dans les annales de mon ancien service !
Donc, j’ai passé mes journées à écrire, à ne pas sortir, à lire. Mes soirées à profiter du confort du canapé, de mon mari sur lequel je me colle, du feu de foyer. Je suis en train de vivre d’autres vacances, en somme, qui se déclinent d’une manière tout autre, mais tout aussi agréable, que celles qui m’ont vue fouler les trottoirs de Strasbourg, Paris et Barcelone, beau temps mauvais temps.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

3 réponses à Jour 265

  1. Claude Lemieux dit :

    Bonjour Lynda. Ce séjour à l’étranger t’a certes beaucoup inspirée. Je pense que tu fais bien de saisir l’occasion en d’en profiter au maximum. Tu le sais, l’inspiration est parfois une dame capricieuse qui se fait attendre…surtout quand on la cherche.

    J’aime

    • Badouz dit :

      Coucou Claude, merci de demeurer un lecteur assidu de mes folies. J’espère que tu commences bien l’année 2020 avec plein de projets de lecture comme me le fait savoir Bibi à l’occasion. Je vais tenter en effet de profiter de ma lancée inspirationnelle, disons ça comme ça !

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s