Jour 288

Moimoimoi

Éloge de ma personne, 14 décembre 2019.

Encore des signes, de rien du tout.
Je téléphone à mon frère Swiff au moment précis où il s’apprête à me téléphoner.
– C’est toi la sœur ?, qu’il me dit alors que son téléphone n’a pas vraiment sonné.
J’aime sa manière de nous appeler, ma sœur et moi, la sœur.
J’écris à un ami par texto. Je lui envoie mes vœux pour son anniversaire. Il me répond : Touché. J’écris à une amie pour lui envoyer une photo de mon mari et moi. Elle me répond : Touchant.
Je m’aime avec cette frange courte sur le front, sur la photo ci-contre. J’ai passé quelques jours à me demander, avant mon rendez-vous chez la coiffeuse début décembre : Je me teins encore les cheveux ou je ne les teins plus ? Quand je suis arrivée chez la coiffeuse, je lui ai dit que je ne voulais plus les teindre et je lui ai demandé de les couper, me laissant les cheveux deux couleurs, gris à la racine sur plus d’un pouce de long, et le restant blond. Elle m’a répondu qu’elle allait me faire ce qu’elle appelle un toner, c’est un traitement qui teint les cheveux mais dont l’effet s’édulcore à chaque shampooing.
Je porte sur la photo un vêtement qui provient de mon amie Estelle. Elle voulait que je parte avec, lorsque je suis allée chez elle récemment. Je n’en avais pas vraiment envie parce que le vêtement est en tissu synthétique et les manches sont un peu serrées aux coudes.
– Il te va bien, m’a-t-elle dit. Ça se porte ajusté.
– Ce n’est pas mon style, ai-je répondu.
Bien entendu pour lui faire plaisir j’ai glissé la veste dans mon sac lorsque je suis partie de chez elle.
Tout le monde m’a trouvée belle, à notre souper de Noël d’hier soir le 14, en grande partie grâce à la veste. J’ai eu terriblement chaud en la portant, comme je m’y attendais, parce que le tissu ne respire pas, et parce que le foyer fonctionnait à plein régime, mais j’ai fait comme si de rien n’était.
Je portais aussi mes lentilles cornéennes. Je me trouve cernée et plus marquée du visage que lorsque je portais des lentilles il y a plus de dix ans, au travail, mais j’aime quand même ne pas avoir de lunettes en permanence sur le nez.
Je suis très contente de me trouver belle sur la photo parce que je me suis forcée. J’ai utilisé un fer à cheveux pour arrondir ma frange. Cela nécessite que je me prépare mentalement. Je me regarde devant le miroir, je respire, je retiens les cheveux qui n’ont rien à voir avec la frange par une pince que je me fixe derrière la tête. Je mets en plis les cheveux courts de la frange, lentement, en ayant confiance et non en craignant que le résultat ne soit pas au rendez-vous. Ça donne ce qu’on aperçoit sur la photo.
Il est bon de prendre soin de soi, des fois de temps en temps. J’avais d’autant envie de prendre soin de moi que je suis sortie cette semaine en ayant un peu l’allure de la « chienne à Jacques ». Or, j’ai rencontré deux personnes que je connais. Dans ce temps-là, je m’entends dire Oh ! non !, dans ma tête, et je trouve que ce n’est pas correct, et c’est encore moins correct quand ce sont des gens que j’aime, et justement c’étaient deux personnes chères à mon cœur.
Je pars demain pour Strasbourg. Je me demande si j’apporte la grosse valise de chouchou pour la lui remettre, ou si je pars avec un seul bagage léger pour affronter avec moins d’inconfort la grève de la SNCF et de la RATP en Île-de-France. Je vais dormir là-dessus.
Je me demande aussi si j’apporte mon ordinateur.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s