Jour 295

chatonne

Chatonne en automne.

J’ai gagné le concours du journal L’Action. Il fallait envoyer une photo de notre animal de compagnie. J’ai envoyé la photo ci-contre de Mia, qui n’est pas mon animal de compagnie mais celui d’Emmanuelle, et j’ai gagné. Je pensais avoir gagné un montant de 25$, que j’aurais partagé moitié-moitié avec ma sœurette, en l’invitant manger, puisque c’est elle qui m’a fait connaître le concours. Comme je me connais, je l’aurais appelée et je lui aurais dit :
– Bibi, je t’invite à manger pour une valeur de 12,50$.
Mais finalement, ce n’est pas de l’argent que je gagne, c’est un bon d’achat de 25$ à la Meunerie Dalphond, où je m’approvisionne déjà en nourriture pour chatonne.
Je me demande, en lien avec ce concours, si la dame qui a lu mes cartes de tarot, lors de l’événement bénéfice il n’y a pas si longtemps, voyait les 25$ de la Meunerie au nombre de mes gains à venir, ou si elle ne voyait pas un autre gain –plus significatif ?– qui n’est pas encore arrivé !?
Récemment j’ai écrit un texte dans lequel il est question du journaliste Paul Marchand. Or, le film Sympathie pour le diable, basé sur le roman autobiographique de Paul Marchand, sort justement cette semaine à Montréal, plusieurs années après la parution du livre en 1997. On appelle ça une coïncidence, ou une sorte de synchronicité. Je vais peut-être aller le voir car je serai à Montréal le 4 décembre. Si j’assiste à la séance de fin d’après-midi au Quartier-Latin, comme je me le propose, je vais en avoir pour des semaines à me demander si telle séquence du film s’inspire d’un événement réellement vécu par Marchand, ou si ce n’est pas tiré par les cheveux, très romancé, très tartiné…

AvecVert

Sans titre en ce 30 novembre 2019.

J’ai passé la journée à travailler sur la toile ci-contre. J’ai demandé leur avis à quelques amis en leur acheminant une photo car on dirait que, personnellement, je n’en ai pas. Est-ce bon, pas bon, beau, pas beau, est-ce que ça me parle, et si oui dans quelle langue, ou alors sans l’intermédiaire d’une langue… C’est sûr que les amis ne me diront jamais que c’est Bof, ou quelconque, ou pas leur toile préférée…
J’aime la rencontre des masses uniformes à effet de vitrail, à l’avant-plan, et des personnages de bande dessinée tracés au crayon à encre noire sur l’arrière-plan bariolé. Cela dit, en classe j’ai appris qu’on ne devrait jamais peindre des masses sans les couvrir ensuite d’une nuance, d’une autre couleur, pour leur donner de la vie, des reflets, une vibrance, et comme je ne m’en suis tenue qu’à la couleur vert olive, sans ajout de rien d’autre, j’ai l’impression qu’un œil averti ne lui trouvera aucun intérêt. En outre, le personnage vert olive qu’on voit de profil est peut-être en train de faire une génuflexion et cela peut évoquer une intention religieuse que je n’avais pas. Au départ, je voulais couvrir de jaune indien les masses qui sont maintenant vert olive. Je visualisais dans ma tête un jaune indien dilué, parfaitement dosé pour s’harmoniser avec le reste de la toile, mais le vert olive est ici ce que j’ai obtenu de mieux.
J’arrive toujours au même constat, peu importe ce que je crée sur mes toiles : je suis incapable de dessiner et c’est à cause de cette lacune fondamentale que j’invente 56 patentes de construction complexe qui ne sont pas faciles à comprendre ! Quoique. Une toile ne demande pas à être comprise, il faut simplement qu’elle nous parle. Cette toile nouvelle me parle-t-elle ? À la surprise générale, je dirais que oui…

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s