Jour 300

Monocle

Au secours !

Je ne sais pas comment poursuivre ma toile ci-contre. Dois-je la poursuivre, d’ailleurs, ou est-elle terminée ? Qu’est-ce que je veux ajouter qui lui donnerait plus de densité, de profondeur, de sens ? A-t-elle besoin d’être plus dense, profonde ou signifiante ? N’a-t-elle pas plutôt besoin d’un liant ? Je veux dire d’un lien entre, d’une part, les masses et les traits appuyés –on notera ici que le nez noir (assorti d’une seule narine) ressemble à un crayon–, et, d’autre part, les lignes blanches plus fines ? Est-ce heureux, la rencontre des masses pleines et des lignes courbes, blanches et bourgogne, qui se veulent des cheveux bouclés ?
J’ai entamé ce visage sur une surface pour le moins chamarrée que j’ai obtenue de la façon suivante : j’ai couvert de gesso blanc une toile sur laquelle j’avais peint un papillon que je n’aimais plus; j’ai collé sur le gesso encore humide des morceaux de papier imprimé déchiré provenant de mes incontournables serviettes de table; ensuite, j’ai étendu à la spatule des restes de couleur jaune et de couleur turquoise sur le papier imprimé des serviettes de table.
Je me relis et je n’en peux plus. Je ne sais pas pourquoi je m’acharne, depuis bientôt neuf ans, à décrire ces processus de création de mes toiles qui sont, il me semble, dépourvus d’intérêt.
Bof.
Il est préférable que je m’en tienne à ce Bof, ce soir, plutôt que de me taper sur la tête –comme je l’ai fait ce matin. C’est la raison pour laquelle, ce tapage sur la tête ce matin, je ne publie ce texte que ce soir. Il a passé la journée en pénitence, à m’attendre.
Le hasard a voulu que le contour du visage que j’ai tracé sur la toile contienne lesdites couleurs jaune et turquoise. L’extérieur inférieur du visage, qui se situe à la droite et à la gauche du cou orange –sous la bouche–, est quant à lui couvert d’un imprimé de troncs de bouleaux blancs provenant, encore et toujours, des serviettes de table. Il faut le savoir, j’en conviens, pour les bouleaux blancs.
Je ne pourrais pas dire pourquoi, mais cet imprimé de bouleaux ne me plaît pas, je désire le couvrir, mais je ne sais pas comment.
Pour ce qui est du sujet de cette toile, je me suis inspirée d’un tatouage que j’ai découvert dans une revue, alors que j’attendais mon tour à la clinique visuelle. Il s’agit d’une revue qui fait, sans surprise, la promotion de montures de lunettes. Il faut croire que la compagnie qui a produit la revue a les moyens de ne pas lésiner sur le budget car chaque page de la revue est une réussite, à mon avis, sur le plan esthétique.
Le tatouage en question reproduit un masque que je qualifierais de minimal : un seul œil, une simple ligne pour le nez, une boucle unique pour une seule narine, et des lignes un peu ondulées pour représenter les cheveux. Des lèvres pour la bouche.
– Je vais faire ça, me suis-je dit, j’étais toujours à la clinique visuelle.
– Ça ne peut pas être difficile à rendre, ai-je renchéri, je vais me contenter de copier.
Bien sûr je n’ai pas été capable de reproduire le masque à une échelle disons dix fois plus grande, ma toile offrant nettement plus de surface que la page de la revue.
Bien sûr (bis), je n’avais pas commencé à reproduire ce masque que je m’en éloignais…
Demain midi nous partons passer cinq jours en Abitibi.
Je laisse tout en plan et je verrai si une suite doit être donnée, à mon retour.
Maudit bâtard et câline de bine.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s