Jour 336

CDG

J’ai fini par aboutir là, et par adorer être là, dans le bouillonnement ultime de la diversité linguistique, culturelle et ethnique !

Retour sur les épisodes précédents : je devais faire Strasbourg – Munich avec la Lufthansa, puis Munich – Montréal avec Air Canada. Mais pour l’instant, je macère à l’aéroport de Strasbourg après l’annulation du vol pour Munich, puis l’annulation du vol pour Amsterdam qu’on voulait me faire prendre à la place du vol pour Munich.

****

Je m’attendais à ce que la dame du comptoir de l’enregistrement me dise de me tenir à l’écart, en buvant peut-être un deuxième café gratuit, et je m’attendais à attendre, une autre bonne trentaine de minutes, qu’on me propose un énième itinéraire. Il n’en fut rien.
– Encore vous ! Madame, vous n’êtes vraiment pas chanceuse ! Ça n’arrive jamais que deux de nos vols soient annulés l’un à la suite de l’autre.
– Et qu’une seule et même personne en subisse les contrecoups ?, ai-je commencé en donnant l’impression de vouloir me plaindre, mais dans le fond je dois avouer que je trouvais la situation amusante.
La dame a regardé sa montre.
– Le TGV pour Paris quitte la gare de Strasbourg dans vingt minutes, me dit-elle. Il va vous conduire à Charles-de-Gaulle, et de là vous prendrez le vol d’Air France pour Montréal. Ça vous va ? Mon collègue va s’occuper de récupérer votre valise, ajouta-t-elle sans attendre ma réponse. Rendez-vous au carrousel et je vous y rejoins.
Presque aussitôt, la dame est partie en courant sur ses talons hauts m’acheter un sandwich et une boisson. C’est le prix de consolation quand on rate un avion.
– Lorsque vous allez arriver à la gare de Strasbourg, m’a dit l’homme pendant qu’on attendait ma valise et qu’elle n’arrivait pas, dirigez-vous immédiatement vers le quai numéro un. Pour ce faire, vous devez monter un escalier. Arrêtez-vous au palier et dirigez-vous vers la droite. Vous me suivez ?
– Bien sûr, j’arrive, je sors du train, je monte un escalier et je tourne à droite.
L’homme a semblé se raviser.
– Je vais demander qu’un employé d’Air France vous attende sur le quai, c’est plus sûr.
– Quel quai ?, ai-je demandé. Celui de mon arrivée ou celui du TGV ?
– Dès que vous allez entrer en gare de Strasbourg, une personne portant une veste aux couleurs d’Air France sera là pour vous aider, a-t-il confirmé après avoir contacté une personne par téléphone.
Ensuite nous n’avons plus parlé pour mieux courir afin de traverser la passerelle vitrée qui relie l’aéroport à la gare. Comme le train arrivait et qu’il n’était pas question de le rater, nous en avons été quittes pour un petit sprint final.
– Bonne route !, a lancé l’homme en me faisant signe du bras et de la main alors que je montais dans le train et qu’il y lançait, presque, ma grosse valise.
À la gare de Strasbourg, une dame, en effet, m’attendait. Elle portait, contrastant avec son élégant uniforme, un gilet de sécurité orange, trop grand pour elle, à panneaux réfléchissants. Je ne pouvais pas la rater. Elle avait déjà en mains l’étiquette de papier qu’elle s’est empressée de coller à la poignée de ma valise, tout en me demandant si j’étais bien Mme Longpré. Un homme d’Air France, nous voyant aux prises avec la valise, est venu nous prêter main forte. À trois, nous avons couru de notre plus vite jusqu’au quai numéro un. Je suis montée dans le TGV je dirais deux minutes avant son départ. Des gens aussi perdus que moi sur le quai, voyant que mon accompagnatrice portait l’uniforme, lui posaient mille questions, à tel point que je l’ai perdue de vue. L’homme qui s’est introduit dans mon histoire à la dernière minute pour aider en lien avec la valise m’a expliqué que je n’avais plus à m’en préoccuper.
– Votre valise va se rendre d’elle-même à Montréal, m’a-t-il dit.
– Comme par enchantement !, ai-je eu le temps de lui dire, légère, souriante, en montant dans le wagon.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s