Jour 350

Coussin1

Côté face du coussin collectif. Je suis passée à un fil de le défaire.

J’écris ce texte et je m’interromps ensuite pour une dizaine de jours. Nous serons au chalet, nombreux, et je ne serai pas suffisamment libre pour écrire. Avant de nous rendre là-bas, plusieurs préparatifs m’attendent. D’abord, avons-nous toute la nourriture requise ? Pour le savoir, je vais aller fouiller dans le congélateur, en ce sens que mon mari et moi nous souvenons à peine de ce que nous avons acheté la semaine dernière. Nous nous souvenons cependant du prix, 350$. Comme il va manquer toutes sortes de choses, je vais aller les acheter au Métro du village, en espérant n’y rencontrer personne car alors la période allouée aux courses s’étire à n’en plus finir. On prévoit de la température fraîche à la Manawan, cela signifie que je dois apporter des vêtements chauds. Actuellement au chalet il n’y a que des vêtements d’été. Toutes ces tâches préparatoires m’ennuient et je ne peux les classer parmi les points forts de mon tempérament, mais je ne peux néanmoins les contourner.
À la veille donc d’une petite interruption d’écriture, voici où j’en suis dans ma vie.

Coussin2

Côté pile du coussin collectif, quand même un peu tranquille, comme l’aurait dit François.

Cousine et moi avons terminé le tricotage des huit housses de coussins. C’est parfait pour mes lecteurs qui n’auront plus à se farcir le décompte de ceux qui sont faits et pas faits. Les coussins sont tous autour de moi en ce moment, puisque j’écris ce texte dans la véranda. Ils enjolivent nos chaises capitaines. Le gros coussin collectif que nous offrirons à notre ami pour ses 70 ans est entre les mains de cousine. Elle a trouvé une jolie manière de fabriquer des bordures au crochet. Elle va me le remettre à mon retour de la Manawan.
Voilà pour les coussins.
Tantine a été négligée cet été. Nous avons partagé quelques bons moments dans des restaurants de Joliette, St-Alphonse et Rawdon, avons aussi fait couper ses cheveux deux fois, avons en outre pris des photos lorsqu’elle portait les boucles d’oreilles –achetées 1$ dans une friperie. Mais plus souvent qu’autrement, nous nous sommes rencontrées elle et moi en groupe avec cousine et son mari, avec aussi parfois mon mari, et dans de telles occasions tantine n’entend pas assez bien pour participer à la conversation. Mais au moins elle aura passé du temps avec ses nièces. Pas tellement longtemps après mon retour du bois, je vais partir en France, encore là elle sera négligée. Et après la France, je serai en attente d’une visite sur la table du chirurgien, et là ce sera une plus longue période de disette pour elle.
Mon mari me plaît toujours autant, sinon davantage. Nous savons nous créer une vie riche. Nous partageons plusieurs projets communs. Il me fait rire et rend ma vie légère.
Chouchounette sera ma principale compagne pendant deux semaines à Strasbourg et à Bruxelles, c’est un cadeau du ciel.
Papa envisage peut-être de se rendre au ciel, justement, d’où il pourra observer nos agitations terriennes. En même temps, connaissant papa, il n’est pas dit que parce qu’il parle de la fin, il soit sur le point de l’atteindre. Je ne connais pas d’être aussi pondéré, tenace et déterminé. Aussi pondéré dans sa tenace détermination à vivre.
Léo, enfin, devra attendre, j’en ai bien peur, la période de ma convalescence quelque part cet automne…

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s