Jour 368

luneDouble

Le lac Miroir par un soir de pleine lune.

Nous sommes restés un jour de plus dans le bois au lac Miroir, ça fait un jour de moins pour les affaires courantes à la maison. Nous étions en compagnie de la fille de Denauzier qui nous a fait le très beau cadeau de sa présence et de ses réflexions toutes plus colorées les unes que les autres. Ça fait aussi un jour de plus à tricoter sur le ponton et à manger des hotdogs sur le barbecue du ponton, en plein soleil –mais j’étais bien protégée par des crèmes, un chapeau à large bord et des lunettes fumées. J’ai d’ailleurs passé la majeure partie du temps à tricoter, et je n’ai pas si tant avancé mon carré de housse de coussin. Pendant ce temps, cousine en a terminé quatre, soit de quoi couvrir deux coussins. Au final, je ne serai que bien peu représentée dans ce projet qui consiste à tricoter seize carrés pour couvrir huit coussins à déposer sur nos huit chaises capitaines dans notre belle véranda. Mais avoir eu à les tricoter tous, je me rends compte que j’en aurais eu pour des années. Merci cousine !
J’étais bien protégée du soleil, sur le lac, mais comme je n’aime pas me vaporiser de produit antimoustiques, je me suis beaucoup fait agresser. On a tendance à penser que sur un plan d’eau on sera exempt de se faire déranger par les bibittes, mais ce n’est pas toujours vrai. J’ai découvert à cet égard la sensation que procure la piqûre de mouche à chevreuil. C’est très désagréable. Il y a énormément de maringouins, de mouches noires et de mouches à chevreuil cette année. Les gens disent que c’est en raison du printemps très humide que nous avons connu. Je me demande si ça ne peut pas être un phénomène causé par les changements climatiques, moi qui aime bien craindre le pire.
Hier tantine a eu 83 ans, c’est bien la preuve que la vie continue. Nous avons mangé en après-midi un gâteau Fauchon pour souligner l’événement. Ils se vendent depuis quelques mois en tant que produits surgelés dans nos épiceries. Ils sont reconnaissables à leur boîte rose foncé. Je ne les achète pas car avec Denauzier nous veillons à ne pas manger de desserts, mais hier pour l’anniversaire de tantine, et parce qu’ils étaient à prix réduit, j’ai acheté la tarte au citron, extraordinairement délicieuse, mais cumulant 340 calories pour une quantité de rien du tout. Nous étions quatre autour de la table, tantine, cousine, mari et moi, à la déguster. J’ai raconté que du temps de ma vie en France, j’étais allée une fois chez Fauchon et en étais ressortie avec une mini boîte de thé, moi qui ne bois presque jamais de thé, parce que c’était la seule chose que je pouvais m’offrir. Cousine a raconté qu’une fois aussi elle y est allée, et qu’au même moment deux limousines s’étaient arrêtées devant le commerce, des gardes du corps en étaient sortis, accompagnant une femme voilée de son pays arabe qui était venue se faire de généreuses provisions de ces produits de luxe.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Jour 368

  1. Jacques Richer dit :

    La mouche à chevreuil mord plus qu’elle ne pique!

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s