Jour 369

BiscuitFortune

Nature morte aux boucles d’oreilles.

Mon mari et moi sommes revenus sur notre conversation avec le cardiologue. Je me rends compte, en comparant mes chiffres avec ceux retenus par Denauzier, que j’ai probablement tout faux ! Lorsque le cardiologue a voulu me rassurer quant à la faible possibilité d’une troisième opération, il y est allé du nombre total d’interventions qu’il a faites aux États-Unis : six mille en dix ans, ou encore six cents par année. De ces six mille, un certain nombre représentaient une revisite sous le bistouri en raison du pannus, or de ce certain nombre aucune n’a nécessité de rerevisite. Nous sommes 10% d’individus, semble-t-il, à décider de laisser s’accumuler du pannus sous la valve. Quelle drôle d’idée !
– Six cents opérations par année, ai-je dit à mon mari, c’est trois opérations par jour pour disons deux cents jours travaillés, c’est de l’opération en titi ? Il ne travaillait quand même pas tous les week-ends et il devait bien avoir des vacances ?
– Il voulait peut-être parler des opérations faites par l’ensemble des cardiologues de sa clinique ?, a répondu Denauzier.
– As-tu compris, comme moi, qu’il ne se pratique que quatre-vingts opérations pour des changements de valve, au CHUM, par année ?
– Ça ne se peut pas ! C’est bien trop peu ! Il n’a probablement pas dit ça, chérie.
– Et tu ne trouves pas ça inquiétant qu’il ait déjà cinq cents patients en attente, alors qu’il vient d’entamer sa pratique au Québec ?
– Pas cinq cents, voyons ! Cinquante ! Cinquante patients attendent d’être opérés par lui. Ce qu’il déplore, c’est que des cas urgents se présentent constamment et ça l’empêche de faire baisser sa clientèle en attente.
– Tu as raison. Je me souviens, maintenant que tu me le rappelles, de ce moment de la conversation.
– Bof, a conclu mon mari, qui commence à emprunter mes onomatopées.
– Bof, ai-je prononcé exactement au même moment.
Cela nous a fait rire et donné l’idée, sans qu’il y ait toutefois de rapport, d’aller chercher du yaourt –encore– pour le dessert. Nous venions effectivement de terminer notre assiette de poulet, notre conversation ayant eu lieu pendant que nous dînions.
Pendant ce temps, bien entendu, la vie continue. Ce midi j’étais au restaurant avec tantine, un restaurant chinois. Au dessert, le serveur nous a apporté un biscuit aux amandes, mais je lui ai demandé s’il n’avait pas plutôt à nous offrir des biscuits de la « bonne aventure ». Il n’a pas compris ce que je lui demandais, alors j’ai spécifié qu’il s’agissait des biscuits dans lesquels un message est écrit qui prédit notre avenir.
– Ah !, les « biscuits de fortune », a-t-il dit, en traduisant directement de l’anglais.
Il est venu nous en porter, chacun un, pour tantine et pour moi. Comme je le fais tout le temps, je demande à la personne qui m’accompagne de choisir le biscuit et je prends l’autre, celui qui reste, celui dont on n’a pas voulu. Tantine ouvre le sien et découvre qu’elle fera sous peu la rencontre d’une personne « respectée ». J’imagine que ça veut dire une personne importante, qui se situe plus haut que la moyenne dans la hiérarchie sociale. J’ouvre le mien. Pas de papier, pas de message, rien du tout ! Déçue, je fais signe au serveur, je lui explique qu’il n’y a pas de message dans mon biscuit. Compréhensif, il se rend en chercher un autre. Je l’ouvre, et j’y découvre deux papiers ! Je comprends qu’il est préférable d’être patient et de travailler afin d’atteindre son but, plutôt que de vouloir profiter tout de suite sans planifier.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s