Jour 425

BibiToulouse

Bibi chez Darielle, avant la coupe de cheveux, portant un tablier Toulouse Lautrec.

Ce que j’adore de Bibi, c’est quand elle répond :
– Ce n’est pas nécessaire.
Ce n’est pas nécessaire, dans sa bouche, ça peut vouloir dire plusieurs choses. Ça peut vouloir dire que ça ne lui tente pas, ou qu’elle trouve que c’est une mauvaise idée, voire même que cette mauvaise idée lui inspire des craintes.
– Est-ce qu’on monte cette grosse côte pour faire du cardio ?, lui ai-je déjà demandé, peu après mon opération cardiaque.
Je voulais tester l’efficacité de ma réparation mitrale.
– Ce n’est pas nécessaire, avait-elle répondu.
J’entends qu’elle craint de s’essouffler trop, de trouver ça forçant, de trouver ça trop long avant d’en être venue à bout, et on peut ici la comprendre parce qu’elle est un peu asthmatique.
– Est-ce qu’on va se promener à la lisière du boisé, là-bas ?, lui ai-je déjà demandé du temps qu’elle habitait près de la Rivière des Prairies.
Seigneur ! Je me rends compte que ça fait longtemps en titi !
Je trouvais que le soleil nous plombait sur la tête et je recherchais un peu d’ombre.
– Ce n’est pas nécessaire, avait-elle répondu.
J’entends qu’elle craint d’y faire de mauvaises rencontres, soit de dealers de drogues, de couples qui s’ébattent sur les lits de feuilles et d’aiguilles de pins, soit encore de ratons-laveurs gloutons qui ne craignent pas les humains.
– Est-ce que tu voudrais qu’on partage cette part de gâteau ?, pourrais-je aussi lui demander dans un café, un bistro.
– Ce n’est pas nécessaire.
J’entends que ce jour-là une petite voix lui dicte de faire attention à son poids.
Bien entendu, ça se peut que j’entende tout de travers ! Cependant, beaucoup de temps ayant passé dans ma vie puisque j’ai maintenant soixante ans, je pense que ce que j’entends, et ce que Bibi énonce, qui expriment semble-t-il des réalités différentes, sont plutôt des manières différentes d’exprimer une même réalité. Ou encore, il existe plusieurs réalités, qui se ressemblent… Ou enfin, notre manière individuelle d’appréhender le réel n’est pas si tant importante.
Qu’est-ce qui serait plus important, dans cette perspective ?
De s’aimer, dirait papa.
Bibi est plus imprégnée que moi de la mythologie qui avait cours au sein de la famille de ma mère. On y disait par exemple que les soutien-gorge avec armatures pouvaient aller jusqu’à causer le cancer du sein. Que si une femme avait d’abondantes pertes vaginales, c’est qu’elle souffrait de faiblesse, d’anémie, et la leucémie se terrait dans le détour, pas très loin. Je discerne un peu l’influence de cette mythologie quand Bibi me dit que les crèmes de soins pour le visage, entre autres crèmes, sont peut-être nuisibles pour la santé.
– Ces crèmes sont vendues à la grandeur de la planète entière, depuis des décennies, lui réponds-je. Te rends-tu compte à quel point cela coûterait cher au système de santé publique en traitements contre le cancer si les produits étaient nocifs ?
Qui a raison ? Qui a tort ?
Habituellement, et tacitement, une fois rendues là, ayant exprimé de part et d’autre notre position, on change de sujet !
J’aime que Bibi, cela étant, soit imprégnée de la mythologie de notre environnement maternel. Ça veut dire qu’elle ne ressent pas le besoin de s’en éloigner, ça veut dire qu’elle s’y laisse porter sans ressentir d’inconfort, ça veut dire, surtout, qu’elle y a été heureuse.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s