Jour 498

plateau-cru-lustucru

C’était excellent.

Finalement, j’ai volé du temps au génie créateur qui habite ma personne mais qui s’y tient si bien tapi qu’il peine à en sortir. Je suis allée, pour m’exprimer plus clairement, prendre de l’air. Je me suis rendue à la pharmacie à pied pour y faire un test de coagulation du sang. Le résultat est bas, mais dans ma cible.
Il était deux heures lorsque je me suis décidée. Je me suis donné un quart d’heure pour être dehors. Je me suis lavé le visage, je l’ai crémé, je me suis habillée pour affronter les bourrasques de neige, je suis allée chercher mon sac à dos dans un fond de garde-robe, j’y ai mis mon téléphone et mon portefeuille, j’ai vérifié qu’un mouchoir se trouvait déjà dans la poche de mon manteau, et je suis partie. J’ai rebroussé chemin avant d’avoir atteint la porte : j’avais oublié mes lunettes fumées.
Me voilà dehors, marchant, fière de moi, à deux heures vingt.
Pendant que j’appliquais minutieusement du brun entre mes masses jaunes, je me suis rendu compte que je n’avais pas fait d’exercice depuis samedi dernier. Samedi dernier, je suis allée avec ma fille et d’autres membres de ma famille souper au bar à tartares le Lustucru. Nous avons excessivement profité de tout, la facture salée étant une preuve à l’appui de cette affirmation. En sortant du restaurant, j’ai demandé à Emmanuelle si elle voulait que l’on rentre à pied. C’est quand même assez loin, le restaurant étant situé sur l’avenue du Parc à la hauteur de St-Joseph, et la maison dans le quartier Monkland de N.D.G. Et il faisait très froid.
– Non, a dit ma fille, nous allons marcher, mais seulement jusqu’à ce que l’autobus 51 arrive.
Nous avons d’abord emprunté l’avenue Laurier. Je la parcours à chaque fois avec un certain ravissement parce que les souvenirs de ma vie passée viennent me rattraper devant tel et tel établissements, pour ceux qui existent encore. Puis, nous avons atteint la Côte-Sainte-Catherine et, encore là, le souvenir de l’avoir empruntée en bicyclette un soir d’été, seule, passé minuit, il y a presque quarante ans, est venu me parcourir de frissons de plaisir. Habitée par ces réminiscences, d’autant que nous sommes passées plus loin devant l’université où j’ai travaillé plus de vingt-cinq ans, je n’en ai pas moins conversé avec ma fille et nous avons marché comme des bonnes, oubliant l’autobus.
En cours de route, nous sommes tombées sur des toiles destinées à la poubelle. Je me suis dit qu’une fois arrivée à la maison, je proposerais à Emma de venir les chercher en voiture. Nous les avons inspectées et elles étaient en bon état. En fait, je ne l’ai même pas proposé à Emma. Une fois devant la maison, je ne me suis pas dirigée vers l’escalier, mais vers ma voiture.
– Que fais-tu maman ?, m’a demandé chouchou.
– On va aller ramasser les toiles avant que quelqu’un d’autre que moi ne les ramasse, ai-je répondu, sans avoir le moindre doute sur la faisabilité de mon projet à deux. En ayant l’assurance, autrement dit, que ma fille accepterait de m’accompagner.
– D’accord, a-t-elle répondu en s’installant côté passager, comme si nous n’allions pas nous engouffrer dans une voiture glacée, à une heure avancée, dans des rues partiellement bloquées par l’énorme machinerie du ramassage de la neige.
Il n’y a qu’Emmanuelle pour ne pas trouver loufoques mes idées loufoques.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s