Jour 497

Je dois dire qu’Emmanuelle était pas mal frigorifiée, lorsque nous nous sommes blotties sous les couvertures dans son grand lit. Je suis une mère impitoyable, je ne permets pas aux détails, aux considérations de second ordre, aux besoins du corps, de saboter l’enthousiasme et l’aventure.
– Maman, est-ce que tu vas dormir avec ta fille ?, m’a demandé ma fille ce même soir, ou plutôt en ce début de nuit.
– Non, ai-je répondu, je voudrais tester la sensation que donnent les draps de flanelle, dans le lit de la chambre « des invités ».
Et, comme pour l’autobus 51 que nous n’avons pas pris, je n’ai pas testé l’effet que procurent les draps de flanelle, ce sera pour la prochaine fois.
Le lendemain dimanche, j’ai passé pas mal de temps à essayer de placer dans le portefeuille que m’a donné Bibi les cartes que je possède, en fonction de leur importance. Les plus importantes sont ma carte de débit que j’utilise à toutes les sauces, et ma carte de points Métro. Après, je me suis cassé la tête avec les cartes de crédit que j’utilise rarement, mes cartes d’hôpital, mes autres cartes de fidélité, ma carte du Musée d’art contemporain –qui est la plus belle–, ma carte de la FADOQ, etc. J’ai aussi voulu m’appliquer du vernis à ongles, comme le faisait chouchou à côté de moi pendant qu’elle étudiait, mais j’ai laissé tomber.
– Maman, m’a dit Emma au bout d’un moment, je serais prête à regarder avec toi ma lettre de motivation.
Elle désire participer à un échange universitaire et doit soumettre une lettre dans laquelle elle explique pourquoi elle est intéressée par l’expérience de l’échange –en France– et pourquoi elle se sent à la hauteur du projet. Nous y avons travaillé pendant deux heures. Pas tellement plus tard, j’ai fait la route pour revenir à la maison. D’où il ressort qu’en cette journée de dimanche, je n’ai pas fait d’exercice autre que mental.
Lundi, j’ai fait un peu plus d’exercice parce que j’ai défait le sapin de Noël.
– M’encourages-tu à défaire le sapin ?, ai-je demandé le matin à mon mari.
– Tu ne voulais pas faire ça avec ta tante ?, m’a répondu mon mari.
– Oui, mais c’est trop compliqué à organiser. Je serais prête à m’en débarrasser là, là.
Et c’est ce que j’ai fait.
Le soir, nous sommes allés manger des huîtres et du spaghetti carbonara chez nos amis. Ce fut un régal. Nous comptions nous rendre à pied, c’est à un kilomètre en montant tout le temps, mais comme à chaque fois que nous comptons nous rendre à pied quelque part, le téléphone se met à sonner et nous retient à la maison jusqu’à ce qu’il devienne pressant de prendre le véhicule pour ne pas arriver en retard.
Le lendemain mardi, qui était hier, je me suis attelée à terminer le canard derrière le vitrail, et je l’ai fini, et pour faire cela je n’ai à peu près pas bougé de la journée.
D’où il s’avère qu’il était temps, aujourd’hui mercredi, que je bouge.
Demain jeudi, je ne bougerai pas beaucoup avec tantine, sauf monter et descendre de ma voiture pour aller chez tantine, monter et descendre de ma voiture pour aller au restaurant, monter et descendre de ma voiture pour aller du restaurant au Métro qui se trouve juste de l’autre côté de la rue, puis encore monter et descendre pour aller chez tantine et transporter les sacs, puis monter et descendre pour revenir à la maison.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Jour 497

  1. Jacques Richer dit :

    puiës, c’est du breton?

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s