Jour 516

logo_nez-rougeNous avons raccompagné des gens toute la nuit en tant que bénévoles de Nez Rouge. Nous sommes revenus à la maison à 5 heures du matin et je me suis réveillée cet après-midi à une heure et demie !
Cette année, on pouvait profiter d’une application sur notre téléphone. Dès qu’on terminait un raccompagnement, on cliquait sur le bouton Complété et on attendait les coordonnées du nouvel endroit où nous rendre. Elles apparaissaient comme par magie au bout d’à peine une minute. En tant que secrétaire, j’étais affectée à la lecture des données sur mon téléphone, mon mari était le conducteur du véhicule de la personne ayant bu, et mon frère nous suivait dans notre véhicule en tant qu’escorte. Je recueillais aussi les dons que je glissais dans un sac Ziploc et je produisais des reçus. Personne n’en voulait mais on nous avait donné la consigne d’en produire pareil.
Dans l’ensemble, les gens que nous avons ramenés chez eux avaient certes bu mais ça ne paraissait pas tellement.
Le moment le plus palpitant de la soirée était celui pendant lequel j’attendais l’apparition sur mon écran des coordonnées du prochain endroit où aller. Moins ça prenait de temps, plus c’était excitant.
Bien entendu, j’ai posé mille questions aux gens que nous reconduisions, dans la limite de mes champs d’intérêt. Ainsi, un des clients raccompagné a eu plus de plaisir à parler avec mon mari des caractéristiques de son nouveau camion RAM qu’il n’en a eu à me parler de son cheptel, car il est producteur laitier. Je lui ai demandé si chacune de ses vaches avait un nom. Il m’a répondu qu’elles devaient se contenter d’un numéro.
J’ai beaucoup aimé le jeune homme que nous avons conduit de St-Jean-de-Matha à Ste-Béatrix, un musicien qui joue normalement de la batterie mais qui, en l’absence du bassiste hier soir, a joué de la basse au sein de son groupe. Un multi-instrumentiste, en somme. Je trouvais que ses réflexions étaient empreintes d’une fatalité qu’il acceptait avec réalisme sans se laisser abattre.
– J’aime mon travail, disait-il, mais la moitié seulement.
Il travaille à l’installation de systèmes d’alarmes.
– Je n’aime pas avoir le nez dans la laine minérale à la recherche d’une prise de courant dans trois pouces d’espace, a-t-il donné en exemple, parce que je lui ai demandé de nous donner des exemples de ce qu’il n’aimait pas.
– Je n’aime pas, comme je l’ai fait cet après-midi, geler des doigts en haut d’une échelle pour raccorder des fils. Si on porte des gants, on ne peut pas les raccorder, on manque de dextérité.
– Mais j’aime travailler avec mon père, et j’aime l’informatique. Et il faut bien gagner sa vie d’une manière ou d’une autre, de toute façon.
– Ça devrait exister à l’année, le service Nez Rouge, nous a-t-il dit en sortant du véhicule. Ça coûte moins cher qu’un taxi. On en profiterait quand on sort avec les amis pour faire de la musique et qu’on boit de la bière. À chaque fin de semaine, en fin de compte, a-t-il ajouté.
Un autre bref moment excitant a été celui de notre retour à la « centrale » où nous remettons les dons et nos dossards.
– C’est une Lynda Longpré qui a gagné le tirage ce soir, était en train de dire une jeune femme à ses amies quand je suis entrée dans le local.
– C’est moi !, me suis-je exclamée en m’approchant d’elles, le sourire fendu jusqu’aux oreilles.
Mon nom, effectivement, était écrit au tableau comme étant la gagnante du prix de la soirée.
– Vous savez quoi ?, ai-je ajouté à l’adresse de la jeune femme. C’est la deuxième fois que ça m’arrive, l’an dernier j’ai gagné aussi ! YES !
L’an dernier j’ai gagné une tasse, que nous n’avons plus, elle a soit disparu dans son intégralité, ou alors elle a été échappée et jetée à la poubelle en morceaux. Cette année, c’est une bouteille thermos, une de plus à notre collection de quelque trente qui prennent beaucoup de place dans l’armoire…

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s