Jour 518

arbreNoel

Noël 2018

Cela se passait comme dans les films de Harry Potter, lorsque les enfants se rendent à la gare pour prendre le train qui les conduira à Poudlard, l’école de magie. Ils doivent s’y prendre d’une certaine manière pour traverser un mur de briques. Ils courent, foncent dans le mur, mais ne se blessent pas car ils passent à travers. Une fois de l’autre côté du mur, les enfants se retrouvent sur le quai les menant au train à destination de Poudlard. Certains, il est vrai, se blessent légèrement qui s’y prennent à deux fois pour traverser, la première fois n’ayant pas été la bonne. Difficile de savoir pourquoi cette première fois n’a pas fonctionné. Ont-ils couru trop lentement, ont-ils manqué de concentration, se sont-ils trompé de formule magique ?
Dans mon rêve, en tout cas, ça ressemblait à ça, en version light. Je devais, en marchant, briser un écran fait de fibres sèches et friables. L’écran était devant moi, tenu à la verticale par deux personnes inconnues, une de chaque côté de l’écran. Je marchais sans m’arrêter, l’écran se déchirait sous la seule pression de mon corps le traversant. J’accédais alors à une sorte de paradis, j’entrais dans un univers meilleur, je me rapprochais peut-être de Dieu. Je constatais que dans cet univers meilleur je ne me sentais pas différente. Je me tenais par conséquent à l’affût du moindre signe qui allait me faire comprendre que la vie, dorénavant, me réservait les plus douces surprises. Aucun signe, malheureusement, ne se manifestait. Idéaliste comme je sais l’être, comme je le suis naturellement depuis ma naissance, je ne me laissais pas démonter. Je continuais de penser que je cheminais dans un univers nouveau qui allait, en temps voulu, me dévoiler ses surprises.
Je dirais que c’était un rêve sur le thème de la mort, même si je n’ai pas d’avis par rapport à la mort. Je ne sais pas si la mort est une étape qui me conduira vers une autre forme de vie, ou peut-être bien qu’elle ne conduit à rien, et si elle ne conduit à rien, que signifie ici le rien ? Est-ce que je flotterai dans le vide ? Au-delà de l’opposition au plein, qu’est-ce que le vide ? Je n’ai pas d’opinion, comme d’habitude. Je pense néanmoins que c’était un rêve serein, et s’il suggère que je m’apprête à entrer dans une nouvelle étape de ma vie, je dirais qu’il s’agit d’une étape heureuse, en supposant, bien sûr, que les rêves puissent annoncer quelque chose…
Pendant ce temps, j’ai passé la journée en compagnie de tantine pour décorer le sapin de Noël. Nous avons très bien réussi, en moins d’une heure nous avions fini, pourtant le sapin est assez gros. Un problème cependant se pointe à l’horizon : le sapin a manqué d’eau. Quand j’ai voulu l’arroser ce matin, j’ai constaté que le tronc mourait de soif, il n’y avait pas la moindre goutte d’eau dans le fond du seau. Ça peut vouloir dire que bien avant Noël, l’arbre va sécher, perdre ses aiguilles et laisser pendre ses branches…

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s