Jour 553

route-sombre

Aube grise.

Je ne fais jamais ça, noter dans un carnet des phrases que j’aime au cours de mes lectures, mais hier je l’ai fait. J’étais en train de lire Etty Hillesum. J’ai fini la partie Journal et je suis rendue à la partie Lettres de Westerbork. Je pense que la phrase que j’ai notée appartient au Journal. Etty s’adresse à Dieu et lui dit ceci : « Puissé-je être gagnée par cette impassibilité qui imprégnait ce matin ton aube grisâtre. » Le gris est en effet la couleur idéale pour représenter l’impassibilité. Le gris de la pierre immobile. La pierre figée dans un temps suspendu. Je n’avais pas fini de lire la phrase que je m’imaginais capable d’exprimer cette impassibilité sur mon visage. Cela m’aurait drôlement aidée, du temps que je travaillais et qu’il m’arrivait de souffrir au contact d’untel ou d’unetelle. Si seulement j’avais pu découvrir la phrase avant, j’aurais tenté de la mettre en pratique !
– Pourquoi penses-tu que les gens ont manifesté une telle insatisfaction à l’égard du parti libéral ?, ai-je demandé hier à une amie alors que nous parlions des récentes élections.
J’ai rencontré beaucoup d’amis ces derniers jours. J’ai posé la même question à plusieurs d’entre eux et les réponses, bien entendu, ont varié en fonction des individus.
– C’est assurément à cause du réseau de la santé, des coupures qui ont été apportées au réseau de la santé, a répondu l’une.
– À cause des salaires extravagants qui ont été accordés aux médecins spécialistes, a répondu mon ami Yvon.
– Avez-vous l’impression, ai-je aussi demandé, que c’est l’homme Couillard, que les Québécois ont rejeté, ou les grandes lignes du parti ?
La plupart ont répondu qu’il y avait un peu des deux derrière la défaite cuisante des libéraux.
Cet après-midi j’étais avec une amie plus politisée que les autres.
– As-tu l’impression que c’est de l’homme ou du parti que les Québécois ont voulu se débarrasser ?
Mon amie était en train de ranger des choses et son corps s’est arrêté de bouger à la formulation de ma question, comme il arrive qu’on arrête de bouger quand les pensées prennent le dessus sur les mouvements que le corps est en train d’effectuer.
– Bien…
Je m’attendais à ce que mon amie réponde que le néo-libéralisme, selon lequel les riches sont plus riches et les pauvres sont plus pauvres, était enfin perçu par la majorité comme étant non pas une forme de liberté, mais un danger pour les moins bien nantis. Or, les moins bien nantis constituent une forte majorité au sein de la société. Je m’attendais à une réponse théorique, en fin de compte, alors que c’est le manque d’empathie de l’homme qu’elle a dénoncé.
– Il n’a pas une once de sensibilité, il énonce ses réponses sans émotion, il n’a aucun charisme, il est convaincu d’avoir toujours raison, il n’est jamais atteint, on dirait un robot…
– Autrement dit, il est empreint de l’impassibilité d’une pierre figée dans l’aube grisâtre par un temps brumeux ?
Mon amie a mis quelques secondes à se représenter la justesse de ma figure de style avant de répondre que c’était en plein ça.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

4 réponses à Jour 553

  1. Jacques Richer dit :

    C’est méchant pour les pierres. J’aime les pierres.

    J’aime

  2. Jacques dit :

    Je relisais tes dernières publications, et je suis retombé sur celle-ci. En la relisant, EXACTEMENT le même commentaire m’est venu à l’esprit, et j’allais le ré-écrire quand je m’en suis aperçu! Mais toi, Lynda, tu portes du gris pour que sa neutralité ne perturbe pas ton teint, les belles couleurs de ton visage. Le gris te va bien, parce que c’est toi qui est mise en valeur, et pas tes vêtements.

    J’aime

  3. Badouz dit :

    L’autre jour en plein bois nous avons rencontré une jeune fille de 16-17 ans si belle que tu te serais évanoui. C’est en la regardant que j’ai découvert ce qu’était la beauté.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s