Jour 557

43319904_1915217981899157_1663676219423457280_n

J’adore cette photo. Vitrine d’une boutique du quartier Wychwood à Toronto. C’est Thrissa qui a attiré mon attention sur l’affiche encadrée qui représente peut-être la fontaine des Quatre Dauphins, à Aix, où nous avons étudié elle et moi. J’imagine que l’affiche, qui porte le titre « France by Train », faisait autrefois la promotion du parcours de la France en train. Une chose est sûre, et ici je suis aussi drôle que ma voisine chrétienne avec l’histoire du 8e mari, on ne passe pas en train à proximité de la fontaine des Quatre Dauphins !

D’une chose à l’autre, ma voisine de train s’est mise à me parler du Livre de Tobie dans l’Ancien Testament.
– Il y a des passages qui sont rigolos, m’a-t-elle dit. Je pense à ce passage d’une femme qui s’était mariée sept fois, la pauvre.
– Ou la chanceuse !?, ai-je glissé en supposant qu’il s’agissait chaque fois d’un mariage imposé.
Ma voisine a continué.
– Lors de la première nuit, le mari décédait, de telle sorte qu’au matin il fallait l’enterrer.
Bien entendu, j’ai pensé que les maris étaient trop vieux pour s’adonner à l’activité qui est celle habituellement d’une première nuit de noces, mais je n’ai rien dit.
– Arrive le huitième mari, a-t-elle ajouté. Prévoyants, les valets vont creuser un trou derrière la maison qui allait accueillir le corps le lendemain. Or, l’homme ne meurt pas, alors ils doivent vite remblayer le trou qu’ils ont creusé avant que quelqu’un s’en aperçoive !
– Et ?, ai-je demandé.
– C’est drôle, non ?!, a conclu ma voisine, les yeux pétillants.
Puis la conversation a dévié vers les changements climatiques.
– Ils se sont invités dans la campagne électorale !, me suis-je exclamée tout de go, en faisant référence aux tornades qui ont ravagé les villes d’Ottawa et de Gatineau. Ils sont venus dire aux aspirants chefs qu’ils allaient devoir dorénavant apprendre à composer avec eux, mais personne n’a pris le message au sérieux…
– J’ai confiance, m’a dit ma voisine, que quelque chose va arriver qui va améliorer la situation. Ce ne peut pas être la fin de notre race humaine. Je n’y crois pas. Je suis une personne positive.
– Il me semble que je suis positive aussi, ai-je commencé. Mais que penser de la crise migratoire, de l’arrivée massive de gens qui ne peuvent pas vivre dans leur pays, des pressions de toutes natures que cela crée dans les zones où ils sont accueillis ? Il me semble avoir lu quelque part que même dans Lanaudière il a fallu construire une école en vitesse pour accueillir les enfants de nouveaux arrivants…
– Il va se produire quelque chose qui va nous sauver, a répété la dame, sûre d’elle, au-delà des petits gestes individuels que nous posons tous.
– Parlons-en des petits gestes individuels. J’ai lu que seulement 10% des matières que nous envoyons au recyclage sont effectivement recyclées. Le reste va à l’enfouissement !
– Ça va se passer comme dans la Bible…, a énoncé ma voisine.
– C’est-à-dire ?
– Eh bien, ça va commencer par une grosse épidémie qui va représenter un méchant nettoyage. La moitié de la population de la planète va y passer.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

2 réponses à Jour 557

  1. Claude Lemieux dit :

    Cette conversation intéressante illustre à merveille le pourquoi nous sommes dans de beaux draps. Cette antiphrase résume ma pensée entière sur ce sujet. C’est comme d’affirmer tout haut que nous allons tous mourir : une évidence que tous et chacun s’empresse d’oublier au plus vite. Dans ce cas-ci cependant, il se peut que nous devrons ajouter quelques mots pour compléter la phrase. Nous allons tous mourir en même temps. Pas tous certes, mais un maudit paquet.

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Jour 444 | Les productions Badouz

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s