Jour 570

41836335_2184423031825979_8793801893378785280_n

Spartan, Honeycrisp, Freedom, Liberty, Lobo, MacIntosh, Cortland…

Nous sommes allés cet après-midi cueillir des pommes et des poires à l’abbaye cistercienne de Rougemont. Une idée des Pattes. Tantine a dormi chez moi pour qu’on parte ensemble tôt ce matin. Nous avions rendez-vous chez Bibi. Il y a bien eu quelques incidents dans l’organisation de l’événement. Le plus gros incident a été l’oubli de la glacière, dans laquelle j’avais déposé une belle salade de haricots et de tomates, du fromage, des petits gâteaux Marianne. La glacière a passé la journée sur le comptoir de la cuisine mais miraculeusement, à mon arrivée ce soir, elle était encore fraîche, alors je l’ai rangée dans le frigo et je la mangerai demain.
Le trajet est assez long, presque deux heures, alors nous avons parlé de tout et de rien dans la voiture. Aux environs du nouveau pont Champlain en construction, nous étions en pleine discussion à propos des élections, de telle sorte que c’est seulement sur le chemin du retour, au même endroit, que nous avons réalisé à quel point il s’agit d’un méga projet.
– Pour qui vas-tu voter, les pattes ?, ai-je demandé.
– Pour Véronique Hivon, a-t-il répondu.
– Moi aussi, a dit Bibi. Et toi ?
– Bonne question. J’ai regardé le combat des chefs une dizaine de minutes. Tout le monde avait quelque chose de positif, ai-je commencé. Manon Massé était mieux coiffée que d’habitude et elle portait un pendentif, cela m’a plu. J’ai interprété qu’elle fait des efforts pour se rapprocher des électeurs, pour se montrer sous un jour plus séduisant afin qu’il soit plus naturel de créer un contact avec elle. Legault m’a plu aussi parce qu’il dégage une grande passion pour la politique, je trouve. Avec sa voix qui se perche dans les aigus. Il se voit peut-être aux commandes du Québec le 1er octobre et cela lui donne une énergie qui me plaît, il n’est pas arrogant, je trouve.
– Seigneur ! Est-ce qu’on a vu le même combat ?, s’est étonnée Bibi.
Je me suis interrompue ne sachant pas si les passagers voulaient que je continue à décliner mes sornettes.
– Et Lisée ?, m’a demandé les pattes.
– Il me semble qu’il était le mieux préparé, le plus articulé, le plus convaincant dans ses interventions, le plus facile à suivre, il allait au bout de ses idées, mais le parti passe son temps à se déchirer, ça ne m’intéresse pas ces chicanes incessantes, ces batailles de coqs.
– Vas-tu quand même voter pour le PQ ?, m’a demandé Bibi.
– Je ne sais pas… toutes ces promesses qu’ils émettent tous, ça n’a pas de sens.
– Et Couillard ?, m’a demandé les pattes.
– Il va gagner, c’est clair, ai-je répondu.
Un silence a suivi cette affirmation coup de poing.
– Vous ne trouvez pas que Manon était jolie ?, ai-je voulu vérifier.
Silence à nouveau.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s