Jour 633

31BrocheChat

Il me semble avoir vu cette broche en vente au Renaud-Bray de la Côte-des-Neiges il y a une dizaine d’années. Produit dérivé d’une toile impressionniste sur laquelle apparaît un chat semblable ? De Monet ?

Je me demande ce qu’écrirait un être aussi doué que Marc Séguin, admettons, s’il publiait comme je le fais un texte par jour. J’ai l’impression que ma culture générale n’est pas à la hauteur de mon inclination à écrire. Je me rabats sur le cordage du bois, sur la visite faite à ma belle-maman, sur du pratico pratique –moi qui le suis si peu–, pour noircir mes pages. Ce ne serait pas le cas de Séguin.
Il est un écrivain qui embrasse cette approche du un texte par jour, sous forme de ce qu’il appelle des carnets, je pense ici à André Major. Je feuillette son livre L’esprit vagabond et j’y retrouve la formule qui est la mienne : des textes qui couvrent à peu près une page, séparés les uns des autres par la date. Les textes ont été écrits en 1994 et 1995, cela fait déjà plus de vingt ans. J’avais entamé la lecture du livre de Major au moment de sa parution, chez Boréal, à peu près au même moment qu’avait paru ma Zébresse, aux Herbes rouges.
– Que lisez-vous ces temps-ci ?, m’avait demandé mon éditeur à cette même période.
– Je viens de me procurer L’esprit vagabond, avais-je répondu, mais je ne peux pas dire que ça m’accroche tant que ça…
– C’est normal, avait rétorqué l’éditeur sans rien ajouter.
– C’est peut-être une question d’âge, avais-je tenté de m’expliquer à haute voix en improvisant. Une question de valeurs, d’univers trop différents… J’aime l’idée qu’il s’agisse de textes courts, avais-je mentionné, fragmentés, mais je ne me reconnais pas dans ses préoccupations.
Je me rends compte aujourd’hui que je lorgnais déjà, sans le savoir, vers les productions courtes et quotidiennes, bien avant la naissance de mon blogue !
Toujours est-il qu’hier en rangeant Le cahier noir dans ma bibliothèque, parce que je l’ai fini, je suis tombée sur lesdits carnets de Major. Je vais tenter de m’y remettre pour m’imprégner de sa manière de noircir des pages au jour le jour, dans un exercice qui se donne à lire pour le texte du jour en tant que tel, sans trouver sa suite dans le texte suivant, ou alors rarement. Rien qu’en feuilletant le livre, je constate qu’il exprime son avis avec le recul et disons la hauteur d’un essayiste, sur plusieurs sujets que je ne me permettrais pas d’aborder parce que, de façon générale, je n’ai pas d’opinion. Ne pas avoir d’opinion, en fait, c’est une manière d’exprimer que je ne maîtrise pas les mots qui me permettraient d’en formuler une. Mon vocabulaire est trop restreint, ma pensée trop peu articulée, et ma culture, littéraire et générale, trop déficiente.
Les cahiers noirs : j’avais hâte de finir, c’est pourquoi j’ai enfilé la deuxième moitié jusqu’au bout. Même dans l’univers excessif qui est celui de Tremblay, j’aurais eu envie, par endroits, d’un peu de retenue. Les traits n’ont pas besoin d’être appuyés tout le temps, il me semble. J’ai passé tout le temps de la lecture du livre à me demander quel était le nom de famille de ce jeune metteur en scène qui monte les Troyennes. La réponse m’est arrivée ce matin, pendant que je préparais mon café. Brassard. Maudit bâtard !
André Major ne doit pas terminer ses textes par Maudit bâtard !

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s