Série vestimentaire – SV26

DSC_5479

L’été est à nos portes.

Je n’avais pas le courage de porter un vêtement d’hiver aujourd’hui, il faisait 20°C sur notre gros thermomètre. J’ai laissé faire les cintres et les vêtements chauds qui y sont suspendus, en tissu épais, à manches longues, de couleur foncée. J’ai triché, j’ai fait une énième entorse à mon défi et j’ai attrapé ce haut. Plus léger qu’un vêtement d’hiver, pas tout à fait adapté pour les canicules, nous dirons donc qu’il s’agit d’un vêtement de mi-saison.
J’étais pressée, encore une fois. Je voulais aller dehors au plus vite. Quand je ne me mets pas en mode ultimatum, ça peut prendre deux heures avant que je sorte de la maison. Alors je suis montée dans mon walk-in attraper ce vêtement sans réfléchir. Avoir réfléchi, j’y serais encore. Avant de l’enfiler, je suis descendue l’installer sur mon mannequin presque en courant pour une prise de photo dans mon bureau. Je m’assurais ainsi que je n’aurais pas besoin de me dévêtir pour écrire mon texte du jour à mon retour, texte du jour qui s’accompagne comme on le sait de la photo du vêtement du jour. Je n’arrive pas à lire sur l’étiquette de quelle marque il s’agit. DrnBrn ? DrinBrin ? Ce n’est pas que l’étiquette soit effilochée ni rien, c’est que les lettres y sont brodées selon une typographie que je ne suis pas capable de lire. Je me demande si le vêtement ne m’a pas été donné par une amie et s’il n’appartenait pas à la fille de cette amie lorsqu’elle avait disons douze ans. J’ai passé des années sans l’utiliser mais sans m’en débarrasser non plus. Je ne me décidais pas à le porter. Je découvre que je l’aime, qu’il est agréable à porter et qu’il est joyeux. Je devrais le porter demain au foyer –car le mercredi soir je m’occupe de nourrir papa– et ainsi demander à mon frère les pattes qui m’accompagne comment il le trouve.

 

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans SV. Mettre ce permalien en signet.

Une réponse à Série vestimentaire – SV26

  1. Il a un petit quelque chose de Charlie Brown (pas par sa couleur, mais par ses zig-zags, comme sur le chandail éternel de C.B.).

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s