Jour 684

sacs-a-main-en-cuir-de-couleur-bleu

Bleu azur.

– Mon rêve de la nuit dernière était plus riche, ai-je ajouté. J’exprimais mon attachement pour Oscarine d’une manière presque amoureuse. La pauvre ! Je l’enlaçais comme une pieuvre, je la trouvais belle, j’admirais ses violettes africaines qui créaient des taches bleu azur dans mon champ de vision. Je ressentais une énergie très positive du seul fait d’être auprès d’elle.
– C’est peut-être en lien avec toutes ces amies que tu as vues récemment ?, a suggéré Denauzier.
– Sûrement. Je me demande ce que signifient ces taches bleues ? Les violettes étaient petites, entourées de feuilles velues, épaisses, d’un beau vert en parfaite santé. Oscarine, qui s’appelle Oscarine sur mon blogue parce qu’elle m’a donné à quelques occasions, dans la vie réelle, de petites fioles de parfum Oscar de la Renta, me donnait justement un parfum, quelque chose comme AVNEK, un drôle de nom écrit en lettres majuscules… ou NAVEK ? Elle me donnait le flacon et je m’en vaporisais un jet dans le cou, mais me voyant faire elle me suggérait de l’appliquer ailleurs. Je lui demandais où, et elle pointait du doigt la partie supérieure du pavillon de l’oreille, ou alors la nuque.
– Je me demande si le mot existe, m’a interrompue Denauzier en le tapant sur son téléphone : A-V-N-E-K, c’est bien ça ?
– Ça ressemblait à ça. Les lettres étaient écrites dans le sable, sur une plage, tracées avec un bout de bois…
– Ça déménage, on est rendus sur la plage !
– Pas longtemps parce que, subitement, je ressentais le pressant besoin de dire à mon amie que j’avais peur des examens à venir, pour lesquels je ne m’étais pas préparée. J’exprimais ma peur tout en ressentant par ailleurs une jalousie, car je soupçonnais qu’Oscarine allait mieux réussir que moi.
– Ça, ça ressemble à ta mammographie de mercredi prochain, s’est empressé de glisser mon mari.
– En effet, ai-je répondu sans vouloir m’attarder sur le sujet. Je m’apprêtais à m’isoler pour étudier dans une des pièces de la maison de mon amie, –les mathématiques, en particulier, me faisaient peur–, lorsque le téléphone sonnait. Un homme dont je ne reconnaissais pas la voix me disait que ce serait difficile, pour notre promenade du soir en bicyclette, apparemment prévue depuis un moment, parce que nous allions avoir le vent de face, et de plus il pleuvait… Je n’osais pas demander qui était à l’appareil, je faisais comme si je savais à qui je m’adressais, tout en me demandant où est-ce que je coincerais quelques heures d’études dans un programme si chargé.
– Telle que je te connais, tu avais presque hâte d’aller à la sortie de bicyclette pour découvrir avec qui tu passerais la soirée !, s’est exclamé mon mari –en ayant un peu raison.
– Puis, dans mon sommeil, mais à mi-chemin de me réveiller, ai-je enchaîné, sentant que le souvenir de mon rêve était déjà en train de s’évanouir, je voulais me convaincre que j’avais vu un sac d’un jaune très resplendissant, éblouissant, qui aveugle, finalement…
Seigneur ! Il y a trop d’éléments, je ne m’y retrouve plus !, ai-je soupiré.
– Écoute ça chérie !, me dit alors mon mari. Voici ce que je trouve pour AVNEK sur un site qui s’intitule What Stands For. J’ai tapé AVNEK et j’ai obtenu un texte assez long, dont ce passage qui te ressemble un peu : Others are often unable to see what you see.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

3 réponses à Jour 684

  1. Jacques Richer dit :

    Tu connais ceci ?

    (à écouter au moins jusqu’au milieu…)

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s