Jour 687

3585

Photo provenant du site web de Paris Match, le 26 janvier 2018.

La France rend hommage à ses morts par l’intermédiaire des pages couvertures de mes Paris Match. Je ne sais pas si ce sera comme ça pendant toute l’année 2018, mais les dernières semaines ont été riches en adieux : Jean d’Ormesson, Johnny Hallyday, France Gall et Paul Bocuse. Deux pianistes également sont décédées en janvier qui enseignaient au Conservatoire de Québec. Je me souviens de l’une d’elles, dont la récompense pour avoir accompagné un soliste en concours de fin d’année devant un jury constitué de grosses pointures était de fumer une cigarette en compagnie du soliste, elle qui ne fumait pas dans son quotidien.
En prime, mais non en primeur, j’apprends à l’instant de la bouche de mon mari que Jacques Languirand est lui aussi décédé, à l’âge de 86 ans, c’est plus jeune que mon papa qui en a 87.
Je ne sais pas pourquoi, quand je pense à Jean d’Ormesson, c’est Louis de Funès qui se manifeste visuellement à mon esprit. Peut-être, vite fait, les visages des deux hommes se ressemblent-ils. Si j’essaie de chasser Louis de Funès pour me rapprocher mentalement de l’auteur Jean d’Ormesson –que je pense n’avoir jamais lu–, et par un phénomène fort étrange, c’est Madeleine Chapsal qui vient s’installer dans ma pensée. Jean, pétillant, et Madeleine, souffrante à certains égards, sont très différents. J’ai lu d’elle Douleur d’août qui raconte il me semble une rupture amoureuse. Je m’intéressais à cette auteure, à l’époque où j’ai lu ce roman, parce que le personnage principal de ce récit écrit au je avait entrepris une psychanalyse et que j’étais en train d’en vivre une moi-même.
De Johnny Hallyday je n’ai rien à écrire, je ne connais pas son parcours, les seuls textes que j’ai lus à son sujet sont ceux du Paris Match lui rendant hommage à la suite de son décès.
De France Gall je peux écrire ceux-ci : je me rappelle l’avoir vue danser et chanter Ella Elle l’a à une émission de variété télévisée. J’étais dans le salon, chez ma vieille amie d’Enghien-les-Bains –maintenant décédée–, qui allait et venait pour nous préparer à manger, c’était le soir. Je m’en voulais de ne pas l’aider, mais j’avais l’impression que ça lui rendait service de ne pas m’avoir dans les jambes entre sa cuisine et la salle à manger, alors je faisais comme si l’émission m’intéressait.
De Paul Bocuse je peux écrire ceci : un collègue de l’université, très alcoolique, s’était longtemps intéressé à la cuisine de Paul Bocuse. Il avait chez lui un livre très épais de ce grand chef, de format semblable à l’encyclopédie de notre Jehane Benoît. Il m’avait invitée à souper chez lui, un soir que nous nous étions croisés par hasard, dans son quartier. Nous avions mangé une poitrine de poulet désossée, sans peau, un peu trop grillée, accompagnée de rien, toute nue dans l’assiette. J’en aurais mangé deux alors qu’il avait à peine touché à la sienne.
Jacques Languirand. J’ai lu sa biographie écrite par Aline Apostolska, Le cinquième chemin, pendant que papa était à l’hôpital et que nous le veillions, pensant qu’il était mourant. Le livre appartient à mon beau-frère. C’était à l’été 2015, il faisait extrêmement chaud dans la chambre. De son séjour à l’hôpital, papa était revenu avec quinze livres en moins, qu’il avait rapidement retrouvées grâce à une grande quantité de chocolats Russell Stover.

 

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s