Jour 703

background_roules

Les roulés à la vanille sont ses préférés.

Tantine, encore. Je l’admire sous certains aspects. Elle porte en bandoulière sur l’épaule son sac à main noir, celui de l’hiver puisqu’en été elle en porte un blanc. Celui de l’été cependant n’a pas de sangle pour être porté en bandoulière. Au moindre mouvement, la sangle du sac de l’hiver quitte l’épaule et vient s’échouer à la pliure du coude. Tantine le replace plus ou moins. Si elle le replace plus que moins, le sac, retour à l’épaule, retombe presque aussitôt. De guerre lasse, j’imagine, elle a fini par le replacer moins que plus, cela veut dire que le sac peut rester un bon moment pendu par la sangle à la pliure du coude. Elle peut aussi, tout en me parlant, essayer de remettre sa sangle sur l’épaule, mais la sangle n’obéit pas bien par-dessus son gros manteau d’hiver gris, alors tantine abandonne son mouvement en cours de route et le sac retombe de lui-même à la pliure où il était. Comme tantine est menue, il me semble que le glissement de son sac fait vaciller son corps un court instant.
Hier, nous regardions un produit au IGA de Rawdon, notre destination coup de cœur. Fidèle à mon habitude, je lisais le tableau des valeurs nutritives d’une boîte de gâteaux Vachon, les roulés à la vanille –qui sont ses préférés.
– Achète-z-en !, s’impatiente tantine. Tu regardes les boîtes à chaque fois qu’on vient mais tu n’en achètes jamais ! C’est à cause de toi que ça nous prend une éternité, faire les courses !
(J’avoue qu’elle a un peu raison.)
– C’est juste par curiosité, que je lui réponds à chaque fois.
Au moment où elle me suggère fortement d’acheter lesdits gâteaux, voilà la courroie qui vient à nouveau s’échouer à la pliure du coude, et tantine qui vacille il me semble un petit peu, et qui pourtant n’est pas incommodée par le phénomène.
Cela me rendrait folle.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s