Jour 702

Super-Mop

Vadrouille de la marque Vileda, de modèle dit SuperMop.

– Comment comptes-tu occuper tes vacances ?, m’avait demandé il y a longtemps une amie maman à la garderie d’Emmanuelle.
– J’aimerais bien prendre le temps de brosser les cheveux de ma fille, avais-je répondu sans avoir prévu, la seconde d’avant, que ces mots allaient sortir de ma bouche.
– Lui faire des queues de cheval non approximatives, essayer d’apprendre la technique pour lui faire des tresses françaises… avais-je ajouté, toute à ma rêverie de profiter de la vie en ayant le temps d’effectuer ces gestes simples que je n’effectuais toujours qu’en vitesse.
La maman m’avait regardée d’un drôle d’air.
Hier, bien que je sois retraitée, que je n’aie rien à faire d’obligé, que je n’aie pas d’horaire de travail à respecter, c’est en plein ce qui est arrivé. Je n’ai pas eu le temps de me brosser les cheveux avant la fin de la journée. Je les ai brossés avant le souper, en fait, aux alentours de 19 heures.
– Enfin !, me suis-je dit intérieurement au premier mouvement de la brosse dans mes cheveux.
Pourtant, il me semble que je n’ai pas fait grand-chose dans ma journée. J’ai préparé un smoothie le matin pendant que les œufs de dinde cuisaient. Nous les mangeons à la coque pour le petit déjeuner. Ensuite, jusqu’à 11h30, je ne sais plus ce que j’ai fait, mais je sais qu’à 11h30 j’étais au Bureau de poste pour y récupérer mon passeport, mon nouveau passeport valide pour les dix prochaines années et dont j’aime la photo qui a été prise par une photographe professionnelle à Joliette. Avant le Bureau de poste, ça me revient, j’ai pris une douche. Du Bureau de poste, j’ai fait la route pour aller chez tantine. J’apportais le repas, des vols-au-vent et sa sauce à la dinde. Nous avons mangé, bu le jus de légumes –tel quel pour tantine, et mélangé à du vin blanc pour ma part. Nous avons joué au Chromino et pour une fois c’est moi qui ai gagné. À 14 heures, nous sommes allées faire les courses à Rawdon et j’ai perdu du temps, au fur et à mesure des allées, à consulter les tableaux des valeurs nutritives des produits les plus divers que je n’ai pas achetés de toute façon. Retour chez tantine où nous avons constaté qu’elle avait besoin d’une vadrouille au complet, finalement, et pas seulement des cheveux, vendus séparément du manche, que nous venions d’acheter.
– Il va falloir rapporter cet article, ai-je dit à tantine en lui montrant le manche qui était fendu et donc incapable de recevoir sa nouvelle perruque.
J’ai aussi enlevé les décorations de Noël dehors, sous la pluie. Puis je suis revenue à la maison et en conduisant je me suis dit que j’avais hâte de me brosser les cheveux qui étaient encore humides, d’ailleurs, pour avoir été retenus par une grosse pince, au sortir de ma douche, toute la journée.
Par coquetterie, j’ai pris le temps d’appliquer du rouge à lèvres, avant la sortie pour Rawdon, mais je n’ai pas pris le temps de me brosser les cheveux.
– Qu’as-tu fait aujourd’hui chérie ?, m’a demandé mon mari à son arrivée, une petite demi-heure après ma propre arrivée.
– Pas grand-chose, ai-je répondu avant de lui décliner les détails absolument sans importance de ce pas grand-chose qui a rempli ma journée.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s