Jour 730

Hier jeudi j’ai convenu avec Denauzier que j’irais au magasin Sears de Joliette profiter des soldes de fermeture définitive pour acheter des draps. Ces temps-ci, mon mari est occupé à parcourir les villes à la recherche d’éventuels hélicoptères à acheter. Je me suis donc proposée pour régler la question des draps. J’avais à peu près une heure à ma disposition, avant de me rendre chez les Pattes où nous avions rendez-vous tous les trois –mon mari, les Pattes et moi–, pour souper. Après avoir réglé assez rapidement la question des draps dont la section se trouvait juste à côté de l’endroit où je suis entrée, j’ai senti une belle plage de liberté s’offrir à moi. Il me restait près de trois-quarts d’heure pour fouiller dans la caverne d’Ali Baba du côté des vêtements, tous surmontés sur les présentoirs d’affichettes annonçant l’ampleur des économies qu’il était possible de réaliser selon qu’on y allait pour du 30, 50 ou 60% de rabais. Wow !
– Je vais m’en donner à cœur joie, me suis-je dit.
Tenant d’une main le paquet de draps, et de l’autre des bricoles pour la salle de bain, je me suis dit qu’il serait préférable que je commence mon périple par la recherche d’un panier. Aussitôt pensé, aussitôt trouvé, il y avait une série de paniers pas tellement loin de l’endroit où je me trouvais. Tant qu’à profiter d’un panier, j’y ai mis mon manteau, mon sac à main et mes mitaines. Je me suis dirigée vers une colonne sur laquelle se trouvait un miroir, j’ai vérifié que mon image de magasineuse était acceptable, je n’étais pas trop décoiffée, et ma bouche était mise en valeur par mon rouge à lèvres. L’aventure pouvait commencer.
Fidèle à mes habitudes, j’ai essayé sur ma personne les vêtements qui me plaisaient sans prendre la peine d’aller dans une cabine d’essayage : une robe par ci, même si j’en avais déjà une semblable mais d’encolure différente, des vestes noires pour aller avec mes tenues noires car je porte toujours du noir, ou du gris, et une veste brune pour la délicatesse de son tricot, bien que je ne porte jamais de brun. Des pantalons noirs car c’est toujours pratique et que je n’en ai guère, un chemisier léger imprimé qui irait peut-être bien sous la veste noire, mais pour le savoir il me fallait me rendre dans une cabine d’essayage, ayant atteint la limite de couches que je pouvais superposer. Je m’y suis donc rendue, glanant ici et là sur mon parcours des ajouts que je n’étais pas convaincue de vouloir acheter, mais je me donnais le temps d’y penser puisque mes trois-quarts d’heure n’étaient pas tant que ça entamés.
Les pantalons noirs ne me faisaient pas et le chemisier était exclusivement fabriqué de fibres synthétiques qui allaient rendre mes cheveux électriques, alors j’ai passé peu de temps, au final, dans la cabine. Je suis ressortie pousser mon panier vers d’autres horizons vestimentaires, plus adaptés ceux-là à la femme professionnelle alors que je m’étais surtout attardée aux tenues sportives.
Puis, le temps passant, je me suis dit que je devais me rendre à la caisse et je m’y suis dirigée. M’y dirigeant, j’ai constaté qu’il n’y avait pas de file et que ça ne pouvait pas mieux tomber. Cependant, sans rien voir arriver, avec aussitôt une pensée coupable pour la première commis qui trouverait mon panier rempli abandonné, je me suis tournée vers la même entrée qui m’avait vu arriver. Une fois dehors, j’ai respiré l’air doux de ce soir de novembre avec une satisfaction maximale.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s