Jour 731

DSC_5241

Je cherche toujours un titre à cette toile…

Nous avons monté ma toile sur un châssis de bois en forçant comme des bons pour la tendre au maximum, mon mari et moi. J’imagine que l’application des produits liquides que sont l’acrylique et le polymère a rétréci les fibres de la toile car je me suis retrouvée avec des espaces non peints en bordure du cadre –surtout en haut, à droite sur la photo. Autrement dit, pour délimiter l’espace dont je disposais, j’avais pris la peine, au départ, de tracer avec un crayon à encre noire sur la toile achetée en rouleau le contour du cadre sur lequel j’allais la monter. La précaution a été utile, mais pas efficace à 100%. J’ai recouvert ces espaces non peints de mon mélange de couleur bleue, parce qu’il m’en restait et que le pot était juste à côté de moi. Cet après-midi, je vais installer des crochets et un fil de fer à l’arrière pour qu’on puisse suspendre la toile sur le mur encore passablement vide qui longe l’escalier menant aux chambres.
Cet après-midi encore, je vais faire un pain cétogène, donc sans farine, à base de poudre d’amandes et de poudre de graines de lin, avec des œufs.
Ce matin, je reviens en arrière dans le défilement du temps, mon mari et moi avons parlé assez longuement de notre nouvelle manière de nous nourrir. En quelques mots, je résumerais ainsi : mon mari s’ennuie de certaines des choses qu’il mangeait, comme il dit, « avec cœur ». Les pâtes sont ici un bon exemple.
– Ce n’est pas parce que tu substitues les pâtes par des courgettes passées au moulin Starfrit pour en faire des filaments que j’ai l’impression de manger du spaghetti, a exprimé mon mari.
De mon côté, j’ai vécu la mini expérience suivante deux matins de suite qui m’a fait réaliser à quel point je suis une inconditionnelle finie des sucreries. J’ai ramassé la semaine dernière les grappes de raisins dont regorgeait la vigne qui couvre la maison et j’en ai fait un sirop en les laissant cuire dans un peu d’eau après les avoir lavés. J’ai enlevé les pépins de mon mieux avec les moyens du bord, soit une passoire et une louche. De la louche, j’écrasais les pépins cuits dans la passoire. Il en ressortait une purée et du jus qui retombaient dans le contenu de la marmite car bien entendu j’étais au-dessus de la marmite pour procéder. J’en suis venue tranquillement à bout et j’ai laissé réduire la mixture assez longtemps puisque je l’ai oubliée sur le feu. Au bout d’une bonne couple d’heures, Denauzier et moi nous sommes en même temps dirigés vers la cuisinière. J’ai déduit de cette synchronicité que le jus avait assez réduit et j’ai éteint le feu. Nous avons laissé traîner la mixture jusqu’en soirée et je l’ai mise dans un pot Masson –une énorme marmite n’a donné qu’un seul pot– et j’ai mis le pot au frigo. Le lendemain matin, à jeun, je me suis servi une seule cuillerée de mon invention et c’était tellement bon que je n’en suis pas revenue moi-même. J’ai répété l’expérience le lendemain matin toujours à jeun pour vivre le même effet. Mon mari s’y est trempé les lèvres une seule fois. Les bananes et les raisins sont les premiers fruits à éliminer de notre alimentation car ils sont les plus riches en glucides. Donc, mon mari ne s’y est que trempé les lèvres, et pour nous délivrer de la tentation de goûter cet élixir des dieux, j’ai donné le pot à Bibi, hier. Après avoir goûté le fabuleux nectar, elle n’en est pas revenue elle non plus.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s