Jour 746

IMG_3462

Il me semble que la portion détachée du rocher, à droite sur la photo, est pas mal plus petite qu’avant ?

Quelle merveille. J’entends les vagues de la mer de l’endroit où j’écris ce soir. Je ne suis pas dans l’aéroport de Vancouver, ni sur le traversier Godbout-Matane, et on exclut l’avion. Je suis dans une chambre de motel de Percé, un des rares motels encore ouverts maintenant que la saison touristique est terminée. Les trottoirs sont déserts et les visiteurs se comptent sur les doigts d’une main. La rue principale, nulle autre que la 132, est parcourue de gros camions qui transportent de la terre, d’autres camions qui transportent de grosses roches, et d’autres camions qui transportent des roches gigantesques. Je me sens un peu comme à Montréal. On entend les freins qui font un vacarme en décompressant et on entend l’alarme des camions lorsqu’en marche arrière. L’air salin transporte des odeurs de diésel.
La petite zone touristique du village est sens dessus dessous en raison des travaux de réfection de la bande côtière qui a subi d’importants dégâts en décembre 2016 lors d’une tempête monstrueuse. La tenancière du motel nous dit n’être pas convaincue que les aménagements vont protéger son commerce.
– Les bâtisses ont été déplacées pour être plus éloignées de la mer, a-t-elle dit.
– Vous voulez dire que la bâtisse dans laquelle nous sommes a été déplacée ?, me suis-je étonnée.
– Oui, on l’a reculée d’une bonne trentaine de pieds. Mais j’ai l’impression que ce ne sera pas assez. Des ingénieurs ont conçu les plans des travaux, mais il n’y a pas eu moyen de savoir en quoi ils consistent, au juste.
Nous sommes allés marcher Denauzier et moi et avons croisé de grosses affiches qui expliquent un peu la teneur des travaux, qui devraient être terminés au printemps 2018. Ces derniers sont attribuables semble-t-il au réchauffement climatique. D’ailleurs, il fait chaud, autour de 15°C. Hier soir à Matane, il faisait 18°C sous une bruine légère.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s