Jour 767

507943276

La belle Nastassja Kinski en 2016.

Lorsque je suis arrivée, papa ressemblait davantage à un gisant qu’à un vivant. Il était étendu dans un fauteuil inclinable, la bouche ouverte, les yeux fixant le vide, les mains jointes, les majeurs appuyés sous le menton. Je me suis assise à côté de lui, inconfortablement parce que pour lui tenir la main et entendre ses rares paroles, il me fallait me contorsionner sur ma chaise droite. Au bout de quelques caresses et de quelques paroles insignifiantes de type Bonjour papa, c’est moi ta fille, la cadette, Lynda, comment vas-tu ?, son regard s’est dirigé vers moi. Il a eu son raclement de gorge tellement caractéristique qui l’aura accompagné toute sa vie.
– Il faudrait qu’on aille à la Caisse, m’a-t-il dit tout de go, il y a 11 000$ de trop dans mon compte.
– C’est un montant considérable, ai-je répondu, si c’est une erreur, il serait préférable de régler ça sans tarder.
– Allons-y, alors.
Il me vient en mémoire à quel point les déplacements de rien du tout avec papa pouvaient me plaire. Le moindre Allons-y résonnait à mes oreilles comme une partie de plaisir. Je me rappelle d’un appel que nous avions fait à partir d’un téléphone public au Métro d’alimentation, je nous trouvais semblables à deux gamins qui utilisent l’appareil pour la première fois. Il tenait l’écouteur et j’insérais les pièces. Les pièces retombaient et je les réinsérais, et papa pensait que je le faisais exprès. Je me rappelle encore être allée dans un dépanneur avec lui il y a très très longtemps et m’être éclatée de rire –pour une vétille probablement qui n’aurait fait rire personne–, au point où les gens à côté de nous avaient sursauté. Je me rappelle du film Paris, Texas, de ce passage où Travis raconte que le simple fait d’aller à l’épicerie avec Nastassja était toute une aventure. J’ai vécu la même chose avec mon père, à maintes reprises.
– On prend quel véhicule ?, ai-je demandé.
– Le tien, ça va aller plus vite, a répondu papa.
– Tu as ton carnet de Caisse sur toi ?, ai-je vérifié.
– Oui, tiens, je te le donne, a-t-il répondu en me tendant une poussière entre le pouce et l’index.
– On va commencer par aller dans le stationnement dehors, tu peux t’asseoir sur ton fauteuil roulant et je vais te pousser.
Il faut que je tire papa du fauteuil inclinable, que je l’aide à se tenir sur ses pieds, que je le tourne en direction du fauteuil roulant, que je dépose ses mains sur les accoudoirs du fauteuil roulant pour qu’il comprenne dans quel sens il doit s’asseoir. Une fois cela fait, nous partons.
– Je pense avoir vu un guichet automatique dans la grande salle, tout au bout, ai-je suggéré à papa, on pourrait aller y faire la lecture de ton carnet ?
– Parfait, a dit papa. Si le 11 000$ a été déposé par moi, il n’y a pas de problème, mais s’il s’agit d’une fraude, je suis un faux riche.
Arrivés devant les grandes portes qui tiennent la nourriture au chaud, car nous sommes dans la salle où se prennent les repas, nous nous arrêtons.
– Tu peux peser sur le premier bouton, papa. Ça va démarrer l’opération.
Il y a effectivement des boutons gris sur ces espèces de portes, papa pèse sur le premier du bas.
– C’est toi qui as mon carnet, se rappelle papa. Il faut que tu l’insères.
– C’est vrai !, j’avais déjà oublié, ai-je répondu en étirant le bras comme si j’insérais un carnet dans un lecteur de vrai guichet automatique.
– Ça indique combien ?, demande aussitôt papa.
– Plus de 11 000$ déposés par toi le mois passé, au mois d’août. Il n’y a pas de problème, papa, tu es un vrai riche.
– Il ne faut rien exagérer !, a répondu papa. Voilà quand même un problème de réglé.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée a été publiée dans 2 200 textes en 10 ans. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s