Jour 771

DSC_5151

La toile, ma plus récente, qui attend que je m’occupe d’elle.

J’ai dressé une liste des choses que je désire faire, que je dois faire, que je ne dois pas oublier de faire. J’obtiens 53 éléments, et encore il y a des omissions. Ces choses vont du très banal Poser une toile sur le mur de l’escalier car ça fait déjà deux semaines qu’elle attend que je m’occupe d’elle; au moins intéressant pour mes finances Payer mon avocate qui vient de m’envoyer une facture mais elle n’est pas du tout salée et en outre c’est sa dernière facture car mon dossier est enfin réglé, après huit ans de tâtonnements maladroits; au mémo Apporter des pâtes la prochaine fois que nous venons au chalet car nous avons mangé ce soir les pâtes du dernier sac de spaghettini et il ne reste plus qu’une petite quantité de macaroni Catelli. Au nombre des omissions, je pense à Apporter une Bible la prochaine fois que nous venons au chalet; car j’aimerais bien lire des passages de la Bible, des fois de temps en temps. Ce serait pour faire comme Jeanne Moreau qui, à la fin de sa vie, en interview, citait volontiers des textes religieux, je me rappelle d’une mention faite au Livre de Job. Elle était grande lectrice et sera ainsi morte pas mal plus instruite que moi quand je mourrai. Je dresse une liste pour le plaisir de rayer les éléments qui deviennent choses du passé lorsqu’ils sont concrétisés. Par exemple, je peux déjà rayer Acheter des trombones; puisque mon frère les Pattes m’en a acheté au Bureau en gros où il s’est rendu récemment. Mais ce n’est pas demain la veille que je pourrai rayer l’élément Aménager l’espace autour du cabanon. Je suggère à Denauzier de couvrir une partie du terrain en pente à cet endroit avec de la tourbe, mais il n’est pas convaincu que ce soit la bonne option. Hier jeudi, je me suis lancée inconsidérément dans le désherbage des plates-bandes de tantine qui ont bien entendu manqué d’amour puisque tonton est décédé et que c’est lui qui s’occupait des travaux extérieurs pendant que tantine cuisinait. J’en aurais pour des jours à nettoyer le terrain de tantine avant l’hiver, alors que je ne suis même pas capable de trouver le temps d’aménager le nôtre –qui est immense. À cet égard, j’ai passé la journée de mercredi à quatre pattes dans un carré de terre destiné à devenir un potager. Or, nous n’avons pas eu le temps de nous occuper du projet de potager ce printemps, alors la terre a été envahie par de hautes mauvaises herbes que je m’acharne à enlever une à une en remuant ensuite la terre avec une griffe de jardinage pour en retirer les racines. Plus la racine est longue et coriace, plus je suis satisfaite d’avoir pu l’extraire. J’adore faire ce genre de tâche que tout le monde déteste, mais bien entendu ça me prend un temps fou. Ça me prend aussi un temps fou sous la douche pour me laver, une fois entrée à la maison, les baskettes pleines de terre. En d’autres mots, je manque de temps. La vie au chalet et l’entretien de deux maisons génèrent bien sûr un accroissement des responsabilités d’entretien, mais je bénéficie régulièrement, cela étant, de deux heures de route entre les deux maisons pour mettre ma liste à jour !

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s