Jour 829

Je portais et porte encore en ce moment le short McKinley que j’ai eu tôt fait d’enlever hier tellement il faisait chaud. La température est plus confortable aujourd’hui, le temps plus sec. Pour accompagner le short, je portais tout à l’heure une camisole blanche comme on en portait quand on était petit sous nos vêtements, en hiver. Il me semble que nos parents appelaient ça « un p’tit corps » ? Il s’agit d’une camisole en coton blanc à encolure ronde avec une boucle en ruban à l’avant et des bretelles d’à peu près un pouce de large. J’aime cette camisole que j’ai achetée elle aussi en solde, dans un magasin de Joliette qui vendait tout à des prix ridicules pour liquider la marchandise en raison d’une faillite, une autre. J’aime cette camisole mais la bretelle du côté droit retombe d’elle-même au fil de mes mouvements et cela devient énervant. Alors j’ai enlevé la camisole pour mettre à la place un t-shirt de couleur corail de la marque Lolë. Cela s’arrête là pour les vêtements aujourd’hui.
J’ai poursuivi cet après-midi mon travail dans les plates-bandes, les rocailles et les arrangements divers dont je parsème le grand terrain, plein sud, devant la maison.
– C’est fou, tout ce travail que je fais, ai-je dit à Denauzier, ce sera à recommencer à chaque année.
– Mais en même temps c’est tellement beau, a répondu mon mari.
– Et j’aime tellement ça, ai-je ajouté.
Mai et juin me semblent être les mois les plus exigeants pour les arrangements extérieurs. Comme il a plu à peu près tout le mois de mai, je rattrape le temps perdu en juin, en mettant les bouchées doubles. Je ne me lance dans rien d’original. Je creuse ici et là à même le terrain, je plante les hémérocalles et les hostas de feu tonton et de maintenant tantine, je couvre de paillis de cèdre, j’entoure l’arrangement de roches ou de gros cailloux que je ramasse dans le bois, derrière la maison. Et le tour est joué.
J’ai quand même l’idée de me lancer dans quelque chose de fou qui me fait penser à mon père. Je voudrais passer au tamis une section du terrain qui est couverte d’un mélange de terre et de gravier.
– As-tu un tamis dans le garage ?, ai-je d’ailleurs demandé à mon mari pas plus tard que cet après-midi.
Avec les petits cailloux obtenus, je pourrais décorer mes plates-bandes, rocailles et autres arrangements. Sur la terre pauvre restante, j’étalerais bien comme il faut avec un râteau, pour obtenir la même épaisseur partout, du terreau prêt à recevoir de la semence de gazon. Cette section actuellement aride, grise et caillouteuse deviendrait verte et rafraîchissante, elle apporterait une touche de vie aux hémérocalles que j’ai plantées la semaine dernière le long du cabanon.
Je voudrais ensuite, parce que ça ne s’arrête pas là, creuser des tranchées tout le long du terrain, qui est en pente, de manière à ce que l’eau s’y écoule, quand il pleut, pour éviter la formation de crevasses qui viennent saccager l’entrée de gravier comme cela se produit actuellement. Ces tranchées creusées de mes bras, de mes mains, avec tout mon cœur, seraient ensuite recouvertes de cailloux de grosseur moyenne qu’il me reste à trouver. Je sais que je suis assez folle pour entreprendre ce chantier, mais je ne sais pas quand est-ce que j’en aurai le temps. Tout se passe comme si je ressentais une nécessité plus forte que tout de me dépenser dans ces projets physiques pendant que j’en suis encore capable…

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s