Jour 831

L’aspect positif de mon expérience excessive avec les mouches noires, c’est que je trouve qu’ici, dans mon patelin de St-Jean-de-Matha, il n’y en a pas ! Ce matin, pour faire plaisir à mon Fitbit, je suis allée corder du bois, vêtue de mon couvre-chef filet anti-moustique.
– Vas-y mollo, m’a avertie mon mari, il fait très chaud.
Eh bien, au bout de quelques bûches, j’ai enlevé le filet, considérant que les aspects négatifs –avoir encore plus chaud et ne pas bien voir– l’emportaient sur le seul aspect positif — ne pas être mangée.
Comme il fait très chaud dehors, il ne m’a fallu que quelques minutes pour sentir les gouttes de sueur descendre le long de mes tempes, se rencontrer sous le menton et s’égoutter de là. La même chose m’est arrivée, mais dans des conditions différentes, en fin de semaine au lac Moyre. Je parle des gouttes de sueur qui coulent sous le menton.
– Je ne me sens pas très bien, ai-je dit à Denauzier, le samedi matin. La dernière fois que je me suis sentie si fatiguée, ai-je ajouté, tantine m’a demandé de déterrer un très gros hosta et de le planter ailleurs. Bien entendu ça ne me tentait pas, mais en même temps je me suis dit que ce serait fait et que, parce que ce serait fait, tantine et moi n’aurions plus besoin d’y penser. Alors je me suis mise à déterrer en forçant avec la pelle, j’ai pris l’immense plant dans mes bras et je suis allée l’installer ailleurs. Après cet effort, figure-toi, je me sentais mieux !
– Donc, tu te cherches des hostas à déterrer ?, a répondu mon mari en me taquinant.
– Non, je pense que je vais plutôt aller marcher.
– À ce moment-là, n’oublie pas le sifflet et le poivre de cayenne, m’a indiqué Denauzier, et ne t’éloigne pas.
Mon mari s’imagine que je vais rencontrer un ours, des loups et des coyottes, alors que je ne rencontre jamais rien ni personne, que ce soit sur les routes pavées, les pas pavées, ou les sentiers.
Je suis donc partie marcher, avec mon sifflet et ma bombe de poivre de cayenne, pas du tout convaincue que je serais capable d’utiliser la bombe en cas d’extrême nécessité, sous l’effet de la nervosité.
Marche, marche, cours, cours.
– Je me rends jusqu’au tournant en courant, me suis-je dit.
J’arrive audit tournant, je marche, et je me redéfinis un autre point jusqu’où courir. Et ainsi de suite, en ne m’autorisant pas tellement à marcher lentement. Ainsi marchant et courant, j’ai vu une roche dans le sentier de sable où je m’étais aventurée, une assez grosse roche noire. Je l’ai trouvée drôlement placée dans la mesure où des véhicules roulent sur cet étroit sentier et la roche se trouvait en plein dans le tracé d’une roue. Je me suis mise à courir encore plus vite en direction de la roche, je ne sais pas pourquoi, pour découvrir qu’il s’agissait d’un gros caca d’ours. Denauzier m’a montré plusieurs fois au cours de nos promenades dans le bois à quoi ressemble un caca d’ours. Chose surprenante, le gros tas semblait encore humide. J’ai cherché une petite branche avec laquelle j’ai remué le tas pour découvrir qu’il était très très humide, pas du tout sec, pas ancien déposé là depuis plusieurs jours, mais plutôt déposé là depuis… moins d’une heure ?
– En une heure, l’ours a eu le temps de s’éloigner, me suis-je dit. Mais est-ce qu’il pourrait s’agir de seulement quelques minutes ?
C’est à ce moment-là que j’ai entendu craquer des branches, dans le sous-bois juste à côté. Je me suis mise à crier, cocotte ! Et à courir en direction du chalet, obtenant ainsi l’écoulement des gouttes de sueur sous le menton.

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s