Jour 866

DSC_4529

Détail de ma toile couverte de masses numérotées.

Pour me moquer de moi-même, qui compte tout, tout le temps, je suis allée vers la numérotation de chaque petite masse sur ma toile initialement couverte de rosaces jaunes. En superposition aux rosaces, j’ai tracé avec des taches brunes la forme d’une feuille végétale géante dont on aperçoit la pointe ci-contre. J’ai ensuite entouré chaque masse des rosaces de couleur au crayon gel avant de les numéroter au crayon noir.
À ce jour et heure, j’ai couvert un peu plus du tiers de la toile et je suis rendue au nombre 841. Dans certains cas, les nombres sont écrits avec des chiffres et dans d’autres cas avec des lettres. Il y a ici et là des jeux de mots, le nombre 109, par exemple, est écrit sang neuf. Le nombre 600 est écrit si sans. Jamais personne ne va s’en rendre compte à moins d’observer de très près.
Compte tenu de la surface à couvrir, je vais atteindre c’est sûr le nombre 2 000 quand j’aurai fini. Du coup, je me mets à penser que ce serait très conceptuel, et toute une coïncidence, si j’obtenais exactement 2 200 masses, en clin d’œil à mes 2 200 textes de blogue. À ce moment-là, il faudrait que je trouve une manière de faire un lien entre les masses et les textes.
La première idée qui me vient serait de photographier la toile numérotée, de faire imprimer la photo obtenue sur un canevas de même format que celui qui a reçu la peinture à numéro, de couvrir ensuite chaque masse avec de la couleur pour qu’on ne voie plus les chiffres, et d’écrire des mots à la place, mais je ne sais pas encore lesquels ! (Je me relis et c’est dur à comprendre.) Les très petites masses pourraient ne recevoir que des signes de ponctuation. Les deux toiles, dans leur version finie, cohabiteraient en diptyque une à côté de l’autre sur le grand mur qui longe l’escalier menant à notre chambre à coucher.
Pour la toile numérotée que je suis en train de compléter, je pense au titre : La force du nombre, mais je trouve que c’est un titre sans surprise.
Esthétiquement, ce n’est pas intéressant. Ça pourrait l’être si chaque chiffre était bien tracé, mais, j’ai beau m’appliquer, j’y vais de mon écriture à main levée et le résultat est inégal. En plus, j’ai mélangé mes couleurs jaunes avec des pigments secs qui forment des aspérités sur la toile en séchant, car les pigments ne se diluent pas, ils demeurent à l’état solide en suspension dans la pâte humide. Cela rend difficile, incertain et approximatif le traçage des nombres.
Dans son ensemble, pour résumer, l’effet est non seulement surchargé mais brouillon.
En outre, en ce qui a trait à la couleur qui encercle chaque masse, parfois l’application se fait en quelques secondes sans ennui, mais le plus souvent il faut que je repasse et la couleur reste alors marquée des traits qui sont produits par la bille du crayon, même si je n’appuie presque pas sur la toile. Cela ajoute à l’effet trash, au style négligé qui donne une impression de vite fait. À part quelques rares cas lisses et pleins, la plupart des contours colorés semblent couverts de cheveux morts accumulés en plein là où ils ne le devraient pas. Pour ne rien arranger, enfin, le gel prend du temps à sécher, alors c’est facile de déposer ma main sur une partie encore humide et de saboter en un quart de seconde le travail qui m’a pris plusieurs minutes.

Enregistrer

Enregistrer

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

2 réponses à Jour 866

  1. J’aime ta démarche malgré l’incertitude du résultat final.

    J’aime

    • Badouz dit :

      Je me donne de la misère avec des crayons qui ne couvrent pas suffisamment et de la pâte acrylique pas lisse… maintenant que j’ai couvert 1064 masses ça semble un peu moins brouillon… pourtant je n’ai pas changé de technique. À suivre, comme tout le reste. Merci de me lire.

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s