Jour 903

index

Balai, Swiffer, Swiff.

Mon frère n’appelle pas mon mari par son prénom, ou alors rarement, il l’appelle Monsieur Sourire, parce qu’il trouve qu’il ne sourit pas souvent. Il a surnommé Rambo le gros véhicule que nous sommes allés chercher en Colombie-Britannique. Dans sa bouche, ma sœur devient Agathe ou Tantine. Mon frère est Swiff, un diminutif de Swiffer, en référence à un balai, car lorsqu’il était à l’école primaire, mon plus jeune frère avait une coupe de cheveux qui pouvait faire penser à un balai de paille, d’autant qu’il avait les cheveux blonds. Quand j’ai atteint pour ma part mes dix ans, par un effet de glissement sonore à partir de mon prénom Lynda, je suis devenue Lynn Doyle, à savoir une jeune fille boulotte qui était dans la classe des grandes pattes, en deuxième année, pas très jolie, à grosses lunettes épaisses. Assez rapidement, Lynn Doyle est devenue la grosse Doyle. La compagne de mon père portait le nom de Saturne parce qu’elle s’intéressait à l’astrologie.
Les mots sortent de la bouche de mon frère naturellement déformés. Avec les années, les surnoms se sont faits moins râpeux, ils nous écorchent moins. De grosse Doyle –j’étais la plus écorchée–, je suis passée à Bouzette, qui est un mot inventé par mon père, et qui m’a été attribué parce que petite je pleurais et je boudais tout le temps.
Hier, au cours de notre soirée de seulement les quatre enfants, nous avons joué aux cartes. Nous étions donc, autour de la table : les grandes pattes, Swiff, Agathe et Bouzette. Nous avons eu droit à une nouvelle invention de la part des grandes pattes. Pour désigner le fait de fournir aux cartes avec la couleur demandée, mon frère nous a sorti la jolie perle de la fournissation.
– Tu joues un sept de trèfle ?, s’est étonnée Agathe, à un moment donné.
– Je me conforme à la fournissation, a répondu les pattes.
– Il a raison, a répondu Swiff, c’est trèfle demandé.
Je perds presque tout le temps lorsque nous jouons aux cartes. Nous avons joué deux parties, j’ai vraiment perdu à plates coutures à la première partie, et avec modération à la deuxième partie.
Pendant le repas –rappelons-nous que j’avais cuisiné du porc– nous avons parlé de tout et de rien. Nous avons écouté la musique du film Le parrain, le solo de trompette. Nous interrompions notre conversation pour nous exclamer que les côtes levées étaient exquises. J’avais l’impression, compte tenu que je suis rarement dans le temps présent mais toujours extrapolant ou remontant le temps, j’avais l’impression que nous étions en étape préparatoire au décès de papa. Je me disais que nous étions en train de vérifier tous les quatre si nous allions avoir envie de nous voir, lorsqu’il ne restera que nous. Aurons-nous plus ou moins envie de nous voir ? Ressentirons-nous le besoin d’être encore plus soudés ?
Mon frère les pattes, justement en lien avec le décès, portait des vêtements superbes dont il a fait l’acquisition l’été dernier, pour assister aux funérailles de mon oncle. J’ai demandé à Bibi Agathe de prendre une photo de nous, grandes pattes et Bouzette, tellement j’étais fière d’avoir un frère si beau. Sur la photo, j’apparais vieillotte, un peu tassée sur moi-même, alors que mon frère est resplendissant d’énergie. Le temps que ma sœur sorte son appareil photo, j’ai glissé ma main dans celle –géante– de mon frère. Il l’a gardée dans la sienne. J’ai beau être son aînée de trois ans, je me sentais fillette comme si j’avais cinq ans.

 

À propos de Badouz

Certains prononcent Badouze, mais je prononce Badou. C'est un surnom qui m'a été donné par un être cher, quand je vivais en France.
Cette entrée, publiée dans 2 200 textes en 10 ans, est marquée , , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s